Taux de suicide alarmants chez les filles autochtones

La Protectrice de l'enfant au Manitoba soutient que l'enquête nationale sur les... (Photo archives AP)

Agrandir

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
WINNIPEG

La Protectrice de l'enfant au Manitoba soutient que l'enquête nationale sur les filles et les femmes autochtones disparues et assassinées devrait aussi se pencher sur le phénomène troublant des suicides chez les adolescentes des Premières Nations.

Darlene MacDonald a indiqué lundi qu'elle en avait fait la suggestion à la ministre fédérale des Affaires autochtones, Carolyn Bennett, dans une lettre transmise à Ottawa la semaine dernière.

Selon Mme MacDonald, plus de la moitié des suicides de jeunes gens sur lesquels elle a enquêté au cours des trois dernières années au Manitoba concernaient des adolescentes autochtones.

Elle soutient que les motifs qui poussent certaines filles à se suicider sont les mêmes que ceux qui les amènent à être exploitées et qui les rend particulièrement vulnérables.

Mme MacDonald croit que l'enquête nationale permettrait d'explorer les façons de donner espoir aux filles autochtones, afin qu'elles ne voient pas le suicide comme une issue envisageable.

On a recensé récemment une vague de suicides au sein de la Première Nation de Cross Lake, au Manitoba. La plus jeune de ces victimes était une adolescente de 14 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer