Un médecin radié trois ans

Dans sa décision, le Conseil de discipline note... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

Dans sa décision, le Conseil de discipline note que la médecine orthomoléculaire est un domaine «où les références et les études semblent abondantes sans toutefois être reconnues pour devenir la médecine applicable».

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un médecin de famille de la région de Montréal vient d'être radié pour trois ans pour avoir pratiqué la «médecine orthomoléculaire», une pratique non reconnue par le Collège des médecins du Québec. Le Dr Barry Breger a notamment prescrit à une patiente de la vitamine C comme «source d'énergie», un traitement «non reconnu par les données de la science médicale actuelle».

Le Dr Breger pratiquait la médecine dans une clinique privée traitant entre autres des patients atteints de fibromyalgie ou de maladies chroniques. Il travaillait également dans une résidence pour aînés. Certains patients du Dr Breger sont d'ailleurs venus l'appuyer devant le conseil de discipline du Collège des médecins.

Dans sa décision, le Conseil note toutefois que ces patients semblent être «des personnes très vulnérables cherchant du réconfort et des résultats auprès de traitements ou d'approches que les médecins ne peuvent pas leur offrir, mais que l'intimé s'empresse de faire en ne respectant pas les règles».

Cinq chefs de plainte

Le Dr Breger a été reconnu coupable de cinq chefs de plainte. Il a notamment diagnostiqué une hypothyroïdie à une patiente, et ce, même si plusieurs tests thyroïdiens s'étaient avérés normaux.

Le Dr Barry Breger... (PHOTO TIRÉE DE L’INTERNET) - image 2.0

Agrandir

Le Dr Barry Breger

PHOTO TIRÉE DE L’INTERNET

Le médecin a soumis cette patiente à un traitement aux «extraits naturels de Thyroid provenant de tissu porcin et/ou bovin». Or, même si ce traitement a été approuvé par Santé Canada en 1951, «depuis ce temps, la médecine a évolué et les traitements concernant ce genre de maladie aussi», peut-on lire dans la décision du Conseil de discipline. «Que l'intimé souhaite se servir de la médecine orthomoléculaire pour ne pas se servir de produits plus adéquats semble étonnant», est-il écrit.

Le Dr Breger aurait également autorisé cette même patiente à «ajuster elle-même sa médication» et augmenter sa dose jusqu'à ce qu'elle se sente mieux, ce qui a entraîné une intoxication.

Finalement, le Dr Breger aurait effectué des traitements «intempestifs, non reconnus par les données de la science médicale actuelle». Il aurait par exemple tenté de soulager le syndrome prémenstruel de sa patiente avec «l'application topique vulvaire d'un mélange de progestérone et de DHEA» et aurait donné de la «vitamine C comme source d'énergie».

Guérir par les vitamines

Le Dr Breger a dit pratiquer la médecine orthomoléculaire depuis l'an 2000. Dans un document publié dans le cadre d'une conférence sur l'hypersensibilité environnementale en 2011, le Dr Breger définissait la médecine orthomoléculaire comme «une approche qui utilise les systèmes qu'on peut qualifier comme naturels, des molécules déjà connues par le corps, à des doses plus élevées ou supra physiologiques, souvent à des fins thérapeutiques dans un but de guérison ou du moins d'amélioration des symptômes».

Dans sa décision, le Conseil de discipline note que la médecine orthomoléculaire est un domaine «où les références et les études semblent abondantes sans toutefois être reconnues pour devenir la médecine applicable».

Lourde sanction

Alors que la plaignante réclamait une radiation de cinq ans, les avocats de l'intimé proposaient plutôt une radiation de quatre mois. Reconnaissant que le Dr Breger n'agissait pas «dans le but de causer des problèmes à ses patients», le Conseil de discipline a tout de même jugé son comportement «inadmissible». Le Dr Breger est donc radié, nonobstant appel, pour trois ans depuis le 25 février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer