• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Réaménagement d'un centre d'hébergement: des aînés iront à l'hôpital de Rivière-des-Prairies 

Réaménagement d'un centre d'hébergement: des aînés iront à l'hôpital de Rivière-des-Prairies

Gaétan Barrette... (PHOTO DARRYL DYCK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Gaétan Barrette

PHOTO DARRYL DYCK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, était de passage ce matin à Montréal pour annoncer le lancement des travaux d'agrandissement du Centre d'hébergement de Cartierville. Un total de 180 chambres seront rénovées et agrandies au coût de 16,8 millions. «En gros, nous prendrons trois chambres pour en faire deux», explique le président du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord de Montréal, le Dr Pierre Gfeller.

Une fois les travaux complètés, le Centre d'hébergement de Cartierville comptera 70 lits de moins qu'au départ. Ces lits seront relocalisés à l'hôpital de Rivière-des-Prairies.

Le ministre explique que le Centre d'hébergement de Cartierville accueillait depuis longtemps une clientèle «supra régionale» et que ce sont ces résidents qui déménageront afin de permettre au Centre d'accueillir uniquement la clientèle de proximité.

Même situation au CUSM

Questionné sur le fait que le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) devra réaliser 1500 chirurgies de moins cette année comme rapporté dans le Journal de Montréal de ce matin, le ministre a dit que le CUSM devra lui aussi se concentrer sur sa mission, soit offrir des soins tertiaires et quaternaires.

«Le plan clinique du CUSM, prévu depuis longtemps, prévoyait une diminution des activités après le déménagement du CUSM et une redistribution des patients dans le réseau», a expliqué M. Barrette. Selon lui, des médecins refusent toujours de laisser aller certaines activités qui doivent être réalisées dans des hôpitaux de première ligne et non dans un centre spécialisé comme le CUSM.

«Les docteurs sont ceux qui doivent bouger et se rapprocher des patients. Pas l'inverse. Malheureusement, certains docteurs ne sont pas contents de ça», dit le ministre, qui martèle que la diminution du nombre de chirurgies au CUSM n'a «rien à voir» avec les coupes dans le milieu de la santé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer