Vaccination: contrer la désinformation

Le Québec doit faire plus d'efforts pour améliorer... (PHOTO PATRICK WOODBURY, ARCHIVES LE DROIT)

Agrandir

Le Québec doit faire plus d'efforts pour améliorer sa couverture vaccinale, estime le directeur de la santé publique de la Montérégie.

PHOTO PATRICK WOODBURY, ARCHIVES LE DROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même si l'efficacité de la vaccination a été maintes fois prouvée, les médias et les réseaux sociaux viennent régulièrement remettre en question sa pertinence. Dans un rapport diffusé ce matin, le directeur de la santé publique de la Montérégie, le Dr Jean Rodrigue, veut remettre les pendules a l'heure et invite les travailleurs de la santé à prendre le temps de répondre aux craintes de la population.

« La vaccination est une mesure de santé efficace et éprouvée. C'est surprenant de voir que certaines personnes hésitent encore à se faire vacciner », a déclaré le Dr Rodrigue en rappelant que la vaccination a permis d'éradiquer plusieurs maladies majeures comme la poliomyélite et la variole.

Le Québec doit faire plus d'efforts pour améliorer sa couverture vaccinale, estime le Dr Rodrigue. Par exemple, le taux de couverture vaccinale de la rougeole est de 84 % au Québec alors qu'il devrait atteindre 95 %.

En 2011, 800 cas de rougeole avaient été répertoriés dans la province. Une éclosion de 159 cas a aussi eu lieu l'an dernier dans Lanaudière.

Le Dr Rodrigue estime que les travailleurs de la santé ne doivent pas prendre les craintes de la population à la légère et prendre le temps de s'y adresser. Il croit que Québec devrait améliorer ses campagnes de sensibilisation sur l'internet, là même où circulent plusieurs fausses informations sur les vaccins. « Il faut être plus réactifs [...] Il faut avoir recours à des campagnes de sensibilisation plus à jour », affirme-t-il.

Chez les enfants de deux ans en Montérégie, seulement 34 % sont vaccinés dans les temps. Une statistique qui doit augmenter selon le Dr Rodrigue, qui croit que pour y parvenir, le réseau devrait améliorer l'accès aux vaccins, notamment en offrant des heures de service plus étendues.

La vaccination contre la grippe va bon train

Même si l'efficacité du vaccin contre la grippe a été quasi nulle l'an dernier sur l'une des souches d'influenza en circulation, le Dr Rodrigue assure que la campagne de vaccination, lancée le 1er novembre, va bon train. « Rien ne nous montre que la population boude le vaccin », dit-il. Il est trop tôt pour savoir si le vaccin de cette année sera efficace contre les souches d'influenza en circulation. Le Dr Rodrigue rappelle toutefois que le vaccin de la grippe est particulier, car il doit changer chaque année. « Dans le cas des vaccins pour les enfants, ça donne une immunité quasi permanente », note-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer