• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Le nombre de visites aux urgences pour des cas d'anaphylaxie est en forte hausse 

Le nombre de visites aux urgences pour des cas d'anaphylaxie est en forte hausse

Le taux de Canadiens auxquels un auto-injecteur d'épinéphrine... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le taux de Canadiens auxquels un auto-injecteur d'épinéphrine a été prescrit a augmenté de 64% sur la même période de sept ans.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Le nombre de Canadiens qui se sont rendus dans une salle d'urgence pour une réaction anaphylactique a doublé depuis sept ans, selon l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS).

L'anaphylaxie est une réaction allergique grave, qui apparaît soudainement et peut entraîner la mort si elle n'est pas traitée rapidement.

Si le nombre de visites aux urgences liées aux réactions allergiques (y compris l'anaphylaxie) est resté stable de 2006-2007 à 2013-2014, le nombre de visites par 100 000 habitants en raison d'une anaphylaxie, plus grave, a quant à lui augmenté de 95%, indique l'ICIS.

La hausse la plus marquée a été observée chez les adolescents (13 à 17 ans), mais c'est toujours les enfants de quatre ans et moins qui vont le plus souvent aux urgences pour une réaction allergique - principalement d'origine alimentaire ou «non précisée».

Par ailleurs, le taux de Canadiens auxquels un auto-injecteur d'épinéphrine a été prescrit a augmenté de 64% sur la même période de sept ans.

Chaque année, environ un pour cent des visites aux urgences sont attribuables à des réactions allergiques (y compris l'anaphylaxie). Ces visites étaient plus fréquentes l'été (piqûres d'insectes ou morsures venimeuses), et celles liées à des allergies d'origine alimentaire étaient aussi à la hausse en décembre (probablement à cause des agapes du temps des Fêtes).

«Selon nos données, les visites à l'hôpital liées à des réactions allergiques augmentent à divers moments de l'année, quand les gens sortent de leur routine», explique Kathleen Morris, vice-présidente à l'ICIS.

En extrapolant à partir des données de l'Ontario et de l'Alberta, l'ICIS estime qu'en 2013-2014, environ 170 000 visites aux urgences étaient liées à des réactions allergiques, dont huit pour cent pour une anaphylaxie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer