Premier cas de l'année de virus du Nil occidental confirmé à Toronto

Les moustiques sont les vecteurs du virus du... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Les moustiques sont les vecteurs du virus du Nil occidental.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
TORONTO

Un résidant de Toronto est atteint du virus du Nil occidental, le premier cas humain confirmé de l'année dans la métropole canadienne, ont rapporté les autorités de la santé publique.

Le bureau de santé publique de Toronto tente de déterminer où le virus a pu être contracté. Le patient y a potentiellement été exposé dans la ville et à l'extérieur de celle-ci.

Le risque pour le public de contracter le virus est faible, mais l'agence précise qu'il demeure important de prendre des précautions, telles que de porter des vêtements longs de couleur pâle, des chaussettes et un chapeau, et d'utiliser du chasse-moustique en plein air. Elle conseille aussi d'installer des moustiquaires bien ajustées aux portes et fenêtres.

Les symptômes, comme la fièvre, les maux de tête, les nausées, les vomissements et les courbatures, se manifestent de deux à quinze jours après avoir été piqué par un moustique porteur.

L'an dernier, trois personnes ont contracté le virus du Nil occidental à Toronto, une nette baisse par rapport aux 12 de 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer