CHUM: intervention réclamée pour barrer la route au Dr Harris

Le Dr Patrick Harris estime qu'on a voulu... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Le Dr Patrick Harris estime qu'on a voulu «le tasser» pour des raisons de conflit de personnalités et d'ambition.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que se terminait vendredi la période de mise en candidature au poste de chef du département de chirurgie du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), le chef intérimaire du département, le Dr Conrad Pelletier, a demandé au recteur de l'Université de Montréal d'intervenir pour que le Dr Patrick Harris ne soit pas le seul candidat en lice.

Le 25 mars dernier, le Dr Harris était le seul candidat à avoir soumis sa candidature pour le poste. Ce jour-là, le Dr Pelletier a envoyé un courriel au recteur de l'Université de Montréal, Guy Breton, lui demandant d'exercer une «pression» pour convaincre deux autres candidats de postuler.

Le Dr Pelletier écrit qu'il croit que le recteur pourrait «exercer sur ces deux candidats une influence positive pour qu'ils acceptent de déposer leur candidature», est-il écrit dans la lettre obtenue par La Presse et dont une copie a été affichée, hier, au bloc opératoire du CHUM.

«La direction du CHUM, Jacques Turgeon et Christiane Arbour, ainsi que moi, nous comptons sur ton soutien pour réussir cette prouesse», écrit le Dr Pelletier. Jacques Turgeon est le directeur général du CHUM et la Dre Arbour, sa directrice des services professionnels.

L'un de deux candidats potentiels nommés dans le message est le Dr Michel Carrier de l'Institut de cardiologie de Montréal. Dans son message, le Dr Pelletier dit qu'il s'agit «d'un bon ami» qu'il a tenté d'intéresser au poste, mais que ce dernier a refusé. «Je crois que si l'université exerçait sur lui une pression suffisante, il fléchirait peut-être», écrit-il.

L'identité du deuxième candidat n'a pu être obtenue par La Presse.

Le Dr Harris

Dans le message, également envoyé au directeur général du CHUM, Jacques Turgeon, le Dr Pelletier rappelle que la date limite de dépôt des candidatures pour le poste de chef du département de chirurgie du CHUM est le 27 mars, 16h. «Jusqu'à maintenant, une seule candidature a été déposée et tu devines certainement laquelle», écrit-il. Vérification faite, le Dr Harris a bien déposé sa candidature, lundi dernier.

Des employés du CHUM ont contacté La Presse, hier, pour dénoncer la situation. «Pourquoi mettre tant d'énergie à vouloir d'autres candidats que le Dr Harris, qui est appuyé par les chirurgiens du CHUM?», demande l'un d'entre eux.

Au CHUM, la porte-parole, Irène Marcheterre, affirme que le Dr Pelletier «assume» complètement le contenu de cette lettre. Selon elle, «les médecins du CHUM ont le droit de solliciter des collègues pour tenter d'obtenir le plus de candidatures possible». «C'est dans l'intérêt du CHUM d'avoir le plus de candidatures de haut niveau possible pour ce poste», dit-elle.

Mme Marcheterre ajoute que M. Turgeon «n'a pas répondu à ce message», mais que pour lui, l'important est que «la transparence et le processus de sélection soient respectés». À l'Université de Montréal, on indique que Guy Breton a bien reçu le courriel du Dr Pelletier, mais que le recteur «n'a pas l'intention de commenter le dossier».

Processus de sélection

La nomination du nouveau chef du département de chirurgie du CHUM a fait couler beaucoup d'encre, ces dernières semaines. Le 5 mars, Jacques Turgeon et plusieurs membres du conseil d'administration du CHUM ont démissionné pour dénoncer l'ingérence du ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Selon M. Turgeon, le ministre lui aurait imposé de reconduire le Dr Harris en poste sous peine de perdre son titre de directeur du CHUM. Le ministre affirmait plutôt vouloir reconduire tous les chefs de département en poste d'ici au déménagement du CHUM, prévu à l'été 2016. Cinq jours plus tard, M. Turgeon a finalement été réintégré à son poste.

D'ici au 30 juin, un nouveau chef du département de chirurgie du CHUM doit être nommé. Mme Marcheterre affirme qu'il est impossible de savoir combien de personnes ont soumis leur candidature jusqu'à maintenant. En effet, seul le comité de sélection détient cette information.

Comment le Dr Pelletier savait-il que seul le Dr Harris avait soumis sa candidature au 25 mars? «Il est chef du département par intérim. Il doit être au courant», croit Mme Marcheterre.

D'ici au 1er juin, un nouveau chef du département universitaire de chirurgie doit également être nommé, car le mandat du directeur actuel, le Dr Luc Valiquette, échoit à cette date. Dans son message, le Dr Pelletier affirme que le Dr Michel Carrier, son «ami», «sera nommé chef du département universitaire d'ici quelques jours».

Le porte-parole de l'Université de Montréal, Mathieu Filion-Rivest, refuse de confirmer cette nouvelle. «Le mandat de M. Valiquette se termine le 1er juin prochain. Il y a un comité de sélection en place actuellement, mais il n'y a pas de décision de prise à ce moment-ci», dit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer