Lanaudière: un 19e cas de rougeole confirmé

L'Agence de la santé et des services sociaux... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière ne peut s'avancer sur la souche de ce nouveau cas de rougeole.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière a annoncé hier avoir détecté un nouveau cas de rougeole sur son territoire. La personne infectée - la 19e dans la province - n'était pas vaccinée contre la maladie.

«Pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons pas donner de détails sur son identité», a déclaré Muriel Lafarge, de l'Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière. L'Agence refuse de révéler si la victime est un enfant ou un adulte.

Une certitude, toutefois : la présence de cette personne dans le magasin Rogers des Galeries Joliette pendant sa période de contagiosité. Dans l'espoir de contenir une éclosion potentiellement dangereuse, l'Agence demande donc que les femmes enceintes non vaccinées, les enfants de moins d'un an et les personnes immunosupprimées qui sont entrés dans ce magasin entre le 12 et le 19 février contactent ses services à partir d'aujourd'hui.

Ces personnes peuvent communiquer avec des infirmiers en composant le 450 755-2111, poste 2404, ou en se rendant au CLSC de Joliette.

Chez Rogers, on assure que la santé et la sécurité des employés sont «prises très au sérieux». «Nous avons nettoyé le magasin et l'avons aseptisé par mesure de précaution», a indiqué la porte-parole Patricia Trott.

Peu d'informations sur la souche

Bien qu'elle puisse à présent confirmer que les 18 cas auparavant répertoriés étaient tous liés, l'Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière ne peut s'avancer sur la souche de ce nouveau cas de rougeole.

«La première confirmation ne nous le permet pas. Nous le saurons au cours de la semaine», a affirmé Muriel Lafarge.

La semaine dernière, La Presse avait révélé qu'une famille appartenant au mouvement spirituel de la Mission de l'Esprit-Saint avait rapporté la rougeole au Québec après une visite à Disneyland, au cours de la période des Fêtes.

Un membre de cette communauté, Emmanuel Francoeur, a déclaré hier ne pas avoir été mis au courant de nouveaux cas chez les membres de la Mission. «Mes derniers contacts avec la santé publique remontent à mercredi. On m'avait dit qu'il n'y avait pas de nouveaux cas», a-t-il déclaré.

Puisque plusieurs adeptes du mouvement de l'Esprit-Saint s'opposent à la vaccination, la Mission a choisi de fermer la grande salle et l'école de musique que plusieurs de ses membres fréquentent. La «quarantaine» est toujours en place. «La grande majorité des gens touchés sont rétablis ou sont en voie de l'être, mais par précaution, c'est encore fermé», a expliqué M. Francoeur.

Il n'y a pas eu de complications parmi les cas recensés, a aussi confirmé l'Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière.

En revanche, les services de santé de la région de Joliette ont reçu davantage d'appels à propos de l'infection virale. Ils ont aussi vacciné un nombre plus important de personnes depuis la confirmation, le 11 février, de cas de rougeole dans Lanaudière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer