Deux Québécois sur trois souffrent du tabagisme

Le tabagisme cause la majorité des cas d'emphysème,... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le tabagisme cause la majorité des cas d'emphysème, de cancers du poumon et de maladies du coeur.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Deux Québécois sur trois sont touchés directement ou indirectement par un problème de santé causé par le tabagisme, indique un sondage commandé par le Conseil québécois sur le tabac et la santé.

Selon le directeur général de l'organisme, Mario Bujold, les résultats du sondage - dévoilés à l'occasion de la première journée de la semaine sans tabac - «indiquent clairement que le problème du tabagisme touche l'ensemble de la population du Québec, pas uniquement les fumeurs». Il a dit par exemple que les proches des victimes du tabac doivent eux aussi vivre avec les conséquences du tabagisme. Il ajoute que ce problème devrait concerner tous les Québécois.

Les intervenants profitent de cette semaine pour mettre en lumière les épreuves que traversent les fumeurs en fin de vie, à cause d'une maladie causée par le tabagisme.

Une publicité-choc est actuellement télédiffusée sur les grands réseaux québécois. Le Conseil veut démontrer que le tabac «fait souffrir ses victimes avant de les tuer».

La publicité du Conseil québécois sur le tabac

Selon le Conseil, un fumeur meurt chaque heure au Québec.

Le tabagisme cause la majorité des cas d'emphysème, de cancers du poumon et de maladies du coeur. Malgré cela, 21,4 % des Québécois de 12 ans et plus fument. De ce nombre, un fumeur sur deux mourra des suites du tabagisme.

«On a eu récemment des données qui nous ont montré qu'on a fait des gains importants en terme de diminution de tabagisme chez les jeunes au cours des cinq dernières années. Par contre, chez les adultes, c'est plus difficile et c'est là qu'il est important de les soutenir et de leur donner de bonnes motivations pour les amener à cesser de fumer», ajoute M. Bujold.

La Semaine pour un Québec sans tabac, qui prend fin le 24 janvier, invite à passer à l'action afin que chacun participe à l'effort collectif de réduire le tabagisme.

La ligne téléphonique 1-866-JARRETE (1-866-527-7383) est disponible pour ceux et celles qui souhaitent écraser pour de bon. Des centres d'abandon du tabagisme existent dans toutes les régions de la province et des conseils sont aussi partagés sur le site jarrete.qc.ca.

La publicité du Défi J'arrête, j'y gagne!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer