Retour à la maison pour Mai Duong

Mai Duong a subi une greffe de cellules souches... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Mai Duong a subi une greffe de cellules souches issues de sang de cordon ombilical.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Montréalaise d'origine vietnamienne, Mai Duong, qui a reçu une greffe de cellules souches il y a trois semaines à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, est de retour chez elle.

La jeune maman de 34 ans atteinte d'une rechute de leucémie a fait les manchettes à plusieurs reprises au cours des derniers mois, car elle se cherchait un donneur de cellules souches compatible afin de pouvoir guérir de sa maladie.

Après des semaines de recherches, Mai Duong n'avait finalement pas trouvé de donneur. Mais le 9 octobre dernier, elle a subi une greffe de cellules souches issues de sang de cordon ombilical.

La convalescence de Mai Duong à l'hôpital devait durer de 6 à 8 semaines. La jeune femme a déjoué tous les pronostics et est déjà de retour à la maison.

Mais les 100 à 120 jours suivant une greffe sont toujours «critiques» selon les médecins traitants. Mai Duong se concentrera donc pendant plusieurs mois sur sa rémission auprès de son mari et de sa fille de 4 ans.

«Avec ce retour à la maison, j'ai une pensée pour les autres malades en attente d'un donneur. De tout coeur, j'espère qu'ils trouveront rapidement», a déclaré Mai Duong.

L'histoire de Mai Duong a permis de mettre en lumière le fait que les communautés culturelles sont sous-représentées dans les registres de donneurs de cellules souches. Moins de 1% des donneurs de cellules souches à l'échelle mondiale sont par exemple d'origine vietnamienne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer