Les dépenses en santé augmenteront de 61$ par Canadien

Les coûts des soins de santé au Canada... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les coûts des soins de santé au Canada sont assumés à 70 pour cent par l'État; le reste est payé par des particuliers et des régimes privés d'asssurance.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Helen Branswell
La Presse Canadienne
TORONTO

Les investissements en santé au pays connaîtront une croissance cette année, mais l'augmentation prévue sera bien modeste, selon un nouveau rapport.

Ainsi, le Canada ne dépensera que 61 $ de plus par personne cette année pour ce poste de dépenses, et c'est le Québec qui devrait y consacrer le moins d'argent par personne, selon le document préparé par Institut canadien d'information sur la santé (ICIS).

L'ICIS indique que cette hausse annuelle de 61 $ - soit 2,1 pour cent - est la plus faible en 17 ans.

Selon l'Institut, le Canada devrait consacrer un peu moins de 215 milliards $ cette année pour les soins de santé, soit 6045 $ par personne. Cette enveloppe place le Canada en huitième position parmi les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Pour l'instant, les dépenses en médicaments se sont aplanis. De plus, les inquiétudes entourant le fardeau que représentera le vieillissement de la population sur le système de santé n'ont pas encore eu d'effets marqués sur les coûts des soins.

À ce jour, l'ICIS note que ce changement démographique a seulement entraîné une augmentation des dépenses de l'ordre de 0,9 pour cent sur une base annuelle.

«Bien que les préoccupations en lien avec la démographie soient compréhensibles (puisque les Canadiens de plus de 65 ans représentent moins de 15 pour cent de la population, mais qu'ils monopolisent plus de 45 pour cent des sommes investies en santé par les provinces et les territoires), la portion de fonds publics dépensés pour la santé des aînés au pays n'a pas changé de manière marquée au cours de la plus récente décennie», a écrit Brent Diverty, le vice-président aux programmes de l'Institut.

Le président de l'Association médicale canadienne, le Dr Chris Simpson, a adopté un ton nettement plus alarmiste que M. Diverty.

Il a fait valoir que si la hausse se limite, pour l'instant, à 0, 9 pour cent, «c'est qu'un grand nombre des services qui devraient être offerts aux aînés n'existent même pas».

«Il n'y a pas de construction d'établissements de soins de longue durée, il n'y a pas de financement de services adéquat de soutien à domicile et dans la communauté et les hôpitaux sont remplis de Canadiens âgés qui devraient être ailleurs mais n'ont nulle part d'autre où aller», a-t-il dénoncé.

Sans grande surprise, les dépenses en soins de santé par habitant sont les plus élevés dans les trois territoires du Canada, qui doivent souvent transférer leurs patients par avion dans le sud pour leurs traitements.

Ainsi, le Nunavut arrive en tête, à un peu plus de 13 160 $ par personne, alors que le Québec est bon dernier, à 5616 $.

Les coûts des soins de santé au Canada sont assumés à 70 pour cent par l'État; le reste est payé par des particuliers et des régimes privés d'asssurance. Ce partage des coûts à 70-30 est d'ailleurs relativement constant depuis 20 ans, note l'ICIS.

Les hôpitaux accaparent environ 30 pour cent des budgets, à 63,5 milliards $, suivis des médicaments et des médecins, à 16 et 15 pour cent respectivement, soit 33,9 et 33,3 millards $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer