• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Aucun «cadeau» prévu pour les départs à la retraite des cadres en santé 

Aucun «cadeau» prévu pour les départs à la retraite des cadres en santé

Des «précisions pour le scénario de réduction du... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Des «précisions pour le scénario de réduction du personnel d'encadrement», obtenues par La Presse, prévoient que Québec ne facilitera pas les départs, pour les retraités comme pour les autres.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

(QUÉBEC) Le gouvernement Couillard ne prévoit aucune mesure pour favoriser les départs à la retraite des cadres du réseau de la santé. Par ailleurs, l'avenir de 1300 de ces non-syndiqués dans le réseau était compromis bien avant le projet de loi 10 déposé la semaine dernière.

Cette cible de 1300 départs a été annoncée dès juin par le ministre Gaétan Barrette.

Des «précisions pour le scénario de réduction du personnel d'encadrement», obtenues par La Presse, prévoient que Québec ne facilitera pas les départs, pour les retraités comme pour les autres. «L'objectif devant être atteint en 2017-2018, cela permet une certaine souplesse et la latitude nécessaire à la gestion», indique le document.

Des coupes importantes

Dans son projet de réforme, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, prévoit des coupes importantes dans le personnel d'encadrement. Dans les établissements, le salaire de ces cadres ne devrait pas dépasser 5% de l'ensemble de la masse salariale. Or, la photo de 2012-2013 montre que pour de nombreux groupes, l'effet du projet de loi 10, une fois adopté, sera massif.

Dans les agences régionales, qui disparaissent, le salaire des cadres comptait pour 21% de la masse salariale. Le salaire des cadres dans les centres de protection de la jeunesse atteint une proportion de 13%.

Dans les hôpitaux psychiatriques, les cadres représentent 11,2% de la masse salariale.

C'est aussi dans ce type d'établissement qu'on trouve les plus forts taux de «cadres-conseils», des «cadres fonctionnels» qui n'ont pas de personnel sous leur responsabilité. C'est dans ce groupe que le Ministère compte le plus grand nombre de départs.

Ces cadres-conseils représentent 24% des cadres dans les instituts psychiatriques. Dans les centres hospitaliers généraux, ces cadres sans employés comptent pour 25%, et on atteint 26% dans les centres hospitaliers universitaires. Dans les centres de réadaptation, ils ne représentent que 11% de l'ensemble des cadres.

Un autre tableau, sur le taux d'encadrement, montre que c'est au CSSS de la Montagne qu'on trouve le plus de cadres par rapport aux employés, avec 7,7% des heures travaillées. La plupart des CSSS comptent entre 5 et 6% de cadres dans leurs effectifs. Quelques exceptions: à Laval, le CSSS compte 3,6% de cadres, et celui du Granit, près de Lac-Mégantic, est à 3,4%.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer