Interventions d'un jour: Québec abandonne deux ententes avec le privé

Contrairement à ce qu'il avait promis en mars,... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse)

Agrandir

Contrairement à ce qu'il avait promis en mars, Philippe Couillard ne sauvera pas l'accord controversé liant l'hôpital du Sacré-Coeur (photo) et la clinique Rockland MD de la ville de Mont-Royal.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Changement de cap à Québec: alors que le premier ministre promettait en campagne électorale de miser sur des partenariats public-privé dans le réseau de la santé, voilà qu'il met la hache dans au moins deux ententes permettant d'opérer gratuitement des milliers de patients au privé.

Contrairement à ce qu'il avait promis en mars, Philippe Couillard ne sauvera pas l'accord controversé liant l'hôpital du Sacré-Coeur et la clinique Rockland MD de Mont-Royal, qui met à la disposition des chirurgiens de l'hôpital deux salles d'opération et du personnel de la clinique pour pratiquer des interventions d'un jour. Le but est d'opérer plus de malades et d'ainsi réduire les listes d'attente. Un peu plus de 13 000 patients de Sacré-Coeur ont été traités à cette clinique en huit ans.

Un autre partenariat du genre unissant l'hôpital de Saint-Jérôme à l'Institut de l'oeil des Laurentides et ayant fait de Saint-Jérôme la «capitale de la cataracte» au Québec avec près de 9000 interventions par année prendra fin le 30 juin.

«[Depuis la campagne], on s'est rendu compte qu'il y a de l'espace pour opérer [dans des salles d'opération] du réseau public. Ça ne serait pas responsable de rester au privé alors que la capacité d'accueil des hôpitaux est suffisante», dit l'attachée de presse du ministre de la Santé Gaétan Barrette, Joanne Beauvais.

Une volte-face inattendue qui inquiète les médecins des hôpitaux visés. Selon eux, soit les malades attendront plus longtemps, soit ils devront payer pour aller se faire soigner au privé. «C'est sûr et certain que les délais d'attente vont augmenter», tranche le chef du service de chirurgie et de traumatologie de Sacré-Coeur, le Dr Ronald Denis.

Au Ministère, on assure que le volume de chirurgies ne diminuera pas.

Promesse oubliée

L'an dernier, l'ex-ministre de la Santé Réjean Hébert a mis fin à l'association avec Rockland MD, ordonnant que soient rapatriées plus de 1000 interventions par année dans le réseau au public d'ici le 4 septembre prochain.

En campagne électorale, le chef libéral avait toutefois promis que l'entente serait renouvelée sous sa gouverne. «C'est un bon projet qui fonctionne bien au bénéfice des patients», avait dit M. Couillard, qui était ministre de la Santé lorsque le partenariat entre l'hôpital et la clinique a été lancé en 2007.

Promesse qu'il aurait répétée au cours d'une rencontre avec des médecins et des membres du conseil d'administration. Ces derniers souhaitent en effet conserver l'accord tant que les installations de chirurgie de l'hôpital n'auront pas été rénovées d'ici quelques années, mais pas au-delà.

Dans une lettre envoyée à la direction de l'établissement, le nouveau ministre de la Santé, Gaétan Barrette, maintient la décision de son prédécesseur. Il faudra rapatrier toutes les opérations, dont des centaines de mastectomies, de reconstructions mammaires et de chirurgies bariatriques, au public d'ici deux mois. Le ministre suggère d'utiliser les salles des hôpitaux Fleury et Jean-Talon. À Jean-Talon, la directrice générale n'avait pas été avisée de cette éventualité, mais elle affirme avoir de la place.

«On ne peut pas se mettre à aller opérer un peu partout. Les chirurgiens doivent être proches de Sacré-Coeur s'il y a des urgences, s'insurge le Dr Denis. Ça va mettre en péril notre centre de traumatologie. Je ne comprends pas ce qui s'est passé. Franchement, je suis un peu découragé. L'entente est un succès et elle ne coûte pas plus cher [à l'État].»

De fait, selon une étude obtenue en mars par La Presse, l'État ne débourse pas davantage quand il fait opérer les patients dans les locaux de Rockland MD plutôt que dans des établissements publics.

Vrai, dit Mme Beauvais. «On considère que l'entente avec Rockland a bien fonctionné et on ne ferme pas la porte à d'autres ententes dans le futur. On garde la porte ouverte pour y faire d'autres types de chirurgie.»

En ce qui concerne Saint-Jérôme, c'est parce que le transfert des opérations était déjà bien enclenché que Québec met fin à l'accord.

Le directeur général de l'Institut de l'oeil des Laurentides (IOL), Stéphane Bédard, doute toutefois que l'hôpital soit capable d'absorber toute la clientèle dès le 30 juin.

L'IOL avait conclu une entente pour prendre le relais du service d'ophtalmologie de l'hôpital de Saint-Jérôme durant des rénovations. Les travaux sont achevés, et les activités d'ophtalmologie reprennent tranquillement à l'hôpital.

Si l'Institut aurait préféré voir l'entente se prolonger, il continuera d'offrir des services à la population. Pour chaque chirurgie, les frais médicaux seront payés par la Régie de l'assurance-maladie du Québec, mais les patients devront désormais payer les frais accessoires.

Une réunion sur le transfert de clientèle est prévue aujourd'hui. Le Centre de santé et de services sociaux de Saint-Jérôme planifie une conférence de presse sur le sujet demain.

Quelques chiffres

2679
dollars
Coût unitaire des interventions d'un jour produites à Sacré-Coeur
2906
dollars
Coût unitaire des interventions d'un jour pratiquées à Rockland MD, ce qui comprend certains frais supplémentaires qui ne sont pas comptabilisés par l'hôpital, comme le loyer, l'amortissement de l'équipement et une prime aux anesthésistes de garde de nuit
2456
dollars
Coût unitaire des interventions d'un jour produites à Rockland MD une fois déduits les frais supplémentaires
499 737
dollars
Marge bénéficiaire de la clinique Rockland MD en huit ans de partenariat avec l'hôpital, soir 11,6 %
4 281 680
dollars
Frais payés par Sacré-Coeur à la clinique dans le cadre de l'entente

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer