Les directeurs de santé publique du Québec dénoncent une étude

Dans une lettre diffusée hier, les directeurs de santé publique du Québec... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dans une lettre diffusée hier, les directeurs de santé publique du Québec dénoncent les conclusions d'une récente étude de l'Institut Fraser qui nie l'existence d'une épidémie d'obésité au Canada.

En avril dernier, l'Institut Fraser a diffusé une étude qui dit notamment qu'il n'y a pas au Canada d'épidémie d'obésité qui cause un grand nombre de décès et de maladies. Le Dr Richard Massé, directeur de la santé publique de Montréal, croit que cette conclusion est erronée. «Oui, il y a un ralentissement dans la progression du surpoids au pays. Mais le taux d'obésité reste.»

Selon le Dr Massé et 21 autres directeurs de santé publique et directeurs d'associations médicales du Québec, «l'impact de l'embonpoint et de l'obésité sur la santé des individus ne doit pas être sous-estimé».

Le Dr Massé rappelle que, de 1987 à aujourd'hui, le nombre de Québécois en surpoids est passé de 37% à 50% et que le nombre de Québécois obèses est passé de 8% à 17%. «La problématique est donc encore bien présente, dit-il. Il ne faut surtout pas baisser les bras.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer