Médicaments: une ordonnance sur trois est ignorée au Québec

Une nouvelle étude montre que près du tiers des ordonnances sont ignorées par... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Helen Branswell
La Presse Canadienne
Toronto

Une nouvelle étude montre que près du tiers des ordonnances sont ignorées par les patients concernés, les médicaments coûteux et ceux servant à contrôler des maladies chroniques étant les plus susceptibles de ne pas être pris comme il est conseillé par le médecin.

L'auteure principale de l'étude a admis que l'ampleur de la différence entre les ordonnances remises aux patients et les médicaments effectivement reçus était beaucoup plus grande que ce à quoi ses collègues et elle s'attendaient, bien que les résultats soient comparables à ceux d'une autre étude américaine sur le sujet.

L'étude de l'épidémiologiste Robyn Tamblyn, qui enseigne à l'école de médecine de l'Université McGill, a été publiée lundi dans la revue scientifique Annals of Internal Medicine. Elle a été financée par les Instituts de recherche en santé du Canada.

L'étude s'appuie sur des données provenant du Québec, où tous les citoyens disposent d'une assurance médicaments, que ce soit par leur employeur ou par l'entremise du programme public.

Les auteurs ont analysé des données portant sur près de 16 000 patients ayant reçu 37 506 nouvelles ordonnances de médicaments, du début de 2006 à la fin de 2009. De ce nombre, 31,3 % n'avaient pas été validées par les patients neuf mois après l'obtention de l'ordonnance.

L'étude s'est exclusivement penchée sur le registre des ordonnances. Les auteurs n'ont pas parlé avec les patients pour savoir pourquoi ils étaient allés chercher leurs médicaments ou pas, et ils ne peuvent donc pas connaître les raisons qui expliquent le comportement des patients. Mme Tamblyn affirme que ses collègues et elle prévoient faire une étude de suivi avec les patients pour mieux comprendre cette question.

Mais les chercheurs ont obtenu quelques indices sur le type d'ordonnances qui sont honorées ou ignorées par les patients.

Ainsi, le pourcentage d'ordonnances ignorées pour le traitement des infections urinaires - qui sont douloureuses et difficiles à ignorer - était relativement bas, à 21 %. De la même façon, les ordonnances pour les antibiotiques, qui permettent de traiter les infections, ont été généralement honorées par les patients.

Mais les ordonnances pour les problèmes de santé épisodiques - comme la migraine ou les éruptions cutanées - ont des taux comparativement élevés de non-respect, ce qui signifie qu'elles sont la plupart du temps ignorées. Et les patients qui devaient payer une franchise plus élevée étaient plus susceptibles de ne pas respecter leurs ordonnances.

Les ordonnances pour les antidépresseurs, qui sont surprescrits selon plusieurs experts, n'ont pas été respectées dans 38 % des cas.

Les ordonnances pour des médicaments liés à l'insuffisance coronaire, l'hypertension artérielle, le taux élevé de cholestérol et le diabète font aussi partie de ceux qui ont été les moins respectées par les patients.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer