Exclusif

Résidences pour aînés: discorde entre deux ministères à Québec

(QUÉBEC) Le ministère de la Sécurité publique (MSP) piloté par Stéphane Bergeron s'oppose à l'une des mesures contenues dans le projet de règlement sur les résidences pour personnes âgées déposé par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert.

Selon ce qu'a appris La Presse de source sûre, le MSP trouve inacceptable qu'un résidant puisse être chargé de la sécurité durant la nuit dans les résidences pour personnes âgées autonomes de moins de 50 chambres ou logements. Il a clairement fait savoir son avis au ministère de la Santé avant même le dépôt du projet de règlement.

La Presse a révélé la semaine dernière le contenu de ce projet controversé. Réjean Hébert a finalement laissé tomber certaines mesures qui assouplissaient les normes de sécurité dans l'ensemble des résidences, peu importe leur taille et le degré d'autonomie des personnes hébergées. Il expliquait que c'était une erreur et qu'il n'avait pas l'intention d'abaisser les normes.

Or, il a défendu la pertinence d'une mesure visant à permettre que la personne chargée d'être présente «en tout temps» dans une résidence de moins de 50 chambres ou logements «puisse ne pas être un membre du personnel». Il n'y aurait donc plus l'obligation d'avoir une formation de préposé aux bénéficiaires dans leur cas. Il faudrait avoir suivi uniquement des cours de réanimation cardiorespiratoire et de secourisme général.

Un résidant?

Réjean Hébert a expliqué que cette personne pourrait même être un résidant. C'est une demande des OSBL d'habitation, disait-il.

Or, le MSP s'est toujours opposé à cette mesure. Dans son Guide pratique sur la prévention des incendies et l'évacuation dans les résidences hébergeant des personnes âgées, il écrit d'ailleurs qu' «il n'est pas sécuritaire pour les résidents que les employés qui effectuent des tâches liées au PSI [NDLR : plan de sécurité incendie] soient eux-mêmes des résidents». Le MSP est toutefois prêt à envisager qu'une autre personne qu'un membre du personnel puisse agir comme surveillant - un bénévole formé, par exemple.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer