Nouvel espoir pour ceux qui souffrent d'apnée du sommeil

L'apnée du sommeil touche énormément de personne, dont... (Photo Janick Marois)

Agrandir

L'apnée du sommeil touche énormément de personne, dont une majorité d'hommes.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un appareil récemment mis à l'essai aux États-Unis offre un nouvel espoir aux patients qui souffrent d'apnée du sommeil, selon une étude publiée dans le prestigieux New England Journal of Medicine.

L'apnée du sommeil est caractérisée par de multiples interruptions de la respiration (apnée) pendant le sommeil. Les patients qui en sont atteints sont plus à risque de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, de souffrir d'hypertension ou même de mourir.

Les traitements habituels impliquent une perte de poids, une chirurgie ou encore le recours à un appareil de ventilation spontanée en pression positive continue. Toutefois, même si ce dernier appareil est considéré comme le traitement de base du problème, moins de la moitié des patients à qui il a été prescrit l'utilisent régulièrement, en raison de différents facteurs.

Des médecins de la faculté de médecine de l'Université de Pittsburgh ont mis à l'essai, chez 126 patients atteints d'apnée du sommeil, un nouvel appareil, le Insure Upper Airway Stimulation (UAS). Des études ont été menées simultanément dans 22 centres des États-Unis et d'Europe.

Le petit appareil a été implanté chirurgicalement chez les participants. Il stimule le nerf de la langue pendant le sommeil, ce qui permet d'élargir et de stabiliser les voies aériennes et d'améliorer le contrôle de la respiration. Les patients utilisaient un type de télécommande pour activer l'appareil la nuit. L'UAS est aussi conçu pour détecter la respiration du patient et stimuler légèrement les muscles de ses voies aériennes, pour les empêcher de se refermer.

Les participants à l'étude ont réduit d'environ 70% leurs épisodes par heure d'apnée du sommeil. L'appareil a permis aux deux tiers des participants de contrôler efficacement leur apnée du sommeil, et ils ont été encore plus nombreux à rapporter une amélioration de leurs ronflements, de leur somnolence pendant le jour ou d'autres mesures de la qualité de vie.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer