Baie-Saint-Paul aura un nouvel hôpital au coût de 376 millions

La première ministre du Québec, Pauline Marois, et... (Photos: Anne Gauthier, archives La Presse)

Agrandir

La première ministre du Québec, Pauline Marois, et le ministre de la Santé, Rejean Hebert.

Photos: Anne Gauthier, archives La Presse

Partager

La Presse Canadienne

Québec donne le feu vert à la construction du nouvel hôpital de Baie-Saint-Paul, dans la région de Charlevoix, au coût de 376 millions $. La première ministre, Pauline Marois, en a fait l'annonce samedi, accompagnée de son ministre de la Santé, Réjean Hébert.

L'établissement est maintenant autorisé à procéder à la sélection du personnel.

Mme Marois a expliqué que le projet était devenu prioritaire en raison des risques sismiques qui planent sur l'actuel hôpital de la région, qui sera démoli.

Le nouvel établissement permettra un environnement plus fonctionnel et sécurité pour les patients, a soutenu la première ministre et députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré.

La presque totalité de l'enveloppe accordée au projet a été puisée dans les budgets du ministère de la Santé et des Services sociaux, en vertu du prochain Plan québécois des infrastructures. Une contribution supplémentaire de 20 millions $ provient des instances régionales.

La chef péquiste a expliqué que son gouvernement s'est fait un devoir de choisir des projets à la fois prioritaires et porteurs pour le développement de la province, compte tenu du «contexte difficile des finances publiques», et que le projet du nouvel hôpital répondait «sans contredit à tous ces critères».

Il s'agit de l'investissement en infrastructure le plus important qui n'ait jamais été fait dans la région, selon Mme Marois.

«Je peux vous assurer, regardez-moi bien, entendez-moi bien, c'est un plafond, il ne sera pas dépassé», a cependant averti la première ministre.

Le nouvel hôpital possédera notamment une urgence, un bloc opératoire, 28 lits de soins de courte durée et 103 lits en hébergement de longue durée.

La première ministre a aussi tenu à rassurer les résidents de La Malbaie, qui attendent avec impatience, eux aussi, la construction d'un hôpital.

Mme Marois a précisé que les deux projets ne pouvaient être réalisés simultanément, mais a assuré que celui prévu à La Malbaie «cheminait toujours» et que des sommes avaient été consenties pour compléter les études préalables à sa réalisation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer