Personnalités La Presse



Jean Laforce

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jean Laforce... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Jean Laforce

Photo Bernard Brault, archives La Presse

 

Martin Beauséjour
La Presse

Jean Laforce est le premier golfeur québécois à se qualifier pour le circuit européen senior. À 54 ans, le joueur professionnel réalisera enfin son rêve en participant à une compétition sur un grand circuit. Jean Laforce est notre Personnalité de la semaine.

Joint par téléphone, jeudi dernier, Jean Laforce affirmait être prêt pour son «aventure». Le joueur profitait de sa «dernière journée» pour participer à la Classique de golf Normand Léveillé, à Drummondville. Le golfeur a quitté le pays, vendredi dernier, en direction de Lyon, son nouveau port d'attache.

À 54 ans, Jean Laforce est devenu le premier joueur québécois à se qualifier pour le circuit européen senior. Même avec plus de 40 victoires professionnelles en carrière, c'est cette participation au prestigieux circuit international qui le rend le plus fier. «C'était ma cinquième tentative, souligne-t-il. J'avais dit à mon épouse: «Cette année, c'est la dernière. Si ça ne fonctionne pas, c'est terminé.»»

Le golfeur a décidé, il y a deux ans, de «mettre les bouchées doubles» afin d'atteindre son objectif. «Je ne voulais pas avoir de regrets à 75 ans, et me répéter à longueur de journée: «J'aurais donc dû.» Cette qualification m'a demandé énormément de persévérance», avoue l'homme originaire de Drummondville.

Le circuit européen senior débutera le 6 juin à Mottram, en Angleterre. Un deuxième tournoi aura lieu ensuite au pays de Galles. D'autres évènements se tiendront tout l'été, surtout au Royaume-Uni, mais aussi en Allemagne, en Suisse et en Russie. En tout, c'est une douzaine de tournois qui sont au programme.

Malgré un statut de «troisième sub-stitut», le Québécois a bon espoir de participer à l'ensemble des épreuves. «Je suis le 75e nom sur une liste de 72 joueurs et j'embarque s'il y a des annulations ou des golfeurs absents, précise-t-il. En revenant des qualifications au Portugal, j'ai téléphoné au directeur du circuit pour lui demander si, d'après lui, j'allais jouer en étant le troisième sur la liste des substituts. Il m'a suggéré de déménager en Europe.»

Le joueur a suivi ce conseil: la vente de la maison a été finalisée la semaine dernière, et sa femme Renée ira bientôt le rejoindre en Europe. Elle sera sa caddye durant tout l'été. «Ma conjointe est excellente et elle s'y connaît en golf. Nous sommes très heureux de pouvoir vivre cette expérience ensemble», ajoute-t-il.

Questionné sur les chances de le voir participer au Championnat de Montréal, début septembre, le principal intéressé se fait plutôt hésitant. «L'évènement entre en conflit avec un tournoi en Allemagne, avoue-t-il. C'est évident que ma priorité reste l'Europe, mais on verra où j'en suis dans les classements.»

Le joueur voudrait terminer la saison parmi les 50 premiers boursiers, ce qui lui donnerait une qualification complète pour l'année prochaine. «C'est un objectif réaliste et atteignable», souligne-t-il.

Jean Laforce ira jouer, à l'automne, en Caroline du Nord, puis en Thaïlande. «Je veux profiter au maximum de mes dernières années comme joueur professionnel, ajoute-t-il. Il me reste encore peut-être quatre ou cinq bonnes années. Ensuite, je laisserai la place aux jeunes, mais sans arrêter de jouer pour autant.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer