Personnalités La Presse



André Dupuy

Partager

 

Martin Beauséjour
La Presse

En récoltant respectivement quatre et huit prix, les séries télévisuelles Apparences et Vertige ont été les deux grandes gagnantes de la dernière cérémonie des Gémeaux. Derrière ces deux succès se cache André Dupuy, producteur chez Pixcom, une boîte qui vient de vivre une «année d'exception». La Presse et Radio-Canada nomment donc André Dupuy Personnalité de la semaine.

La dernière soirée des Gémeaux a été extraordinaire pour le groupe Pixcom. La boîte, fondée par Jacquelin Bouchard en 1983, a récolté 12 prix grâce à ses deux séries dramatiques, Apparences et Vertige. Toutes ces récompenses font plaisir à André Dupuy, producteur émérite qu'on retrouve à la barre de ces deux projets. «Ces prix permettent de mettre en lumière le talent de nos artisans, qu'ils soient devant ou derrière la caméra», avoue-t-il. André Dupuy souligne aussi le travail de Valérie Allard, productrice déléguée, qui l'a accompagné sur les deux séries et avec qui il collabore depuis presque dix ans.

La série Apparences a remporté le prix de la meilleure série dramatique, du meilleur premier rôle masculin, du meilleur premier rôle féminin et de la meilleure direction photo. La minisérie Vertige est repartie, pour sa part, avec le prix de la meilleure réalisation, du meilleur texte série dramatique, du meilleur montage, du meilleur son, des meilleurs costumes, du meilleur maquillage/coiffure, de la meilleure musique originale et du meilleur indicatif musical. Devant cette avalanche de récompenses, la chaîne Séries" a même mis Vertige en ligne sur son site.

Quand on avance qu'il a du flair pour choisir les projets, André Dupuy préfère parler de coup de foudre ou d'amour, pour une plume, un thème, un message. «Il faut aussi avoir la ferme conviction que le public va vouloir embarquer dans cette histoire», s'empresse-t-il d'ajouter. Et il y a évidemment l'expérience. Le producteur a passé les 25 dernières années dans le milieu de la télévision et du cinéma. Son premier job? Il était le chauffeur de Gilles Vigneault sur le tournage du film Tinamer, dans les années 80. «J'étais un jeune homme très politisé, je me considérais comme très chanceux de pouvoir discuter avec Gilles Vigneault tous les jours.»

Talentueux, il décrochera rapidement un poste de directeur de production l'année suivante, avant de gravir les échelons un à un. André Dupuy est producteur depuis 15 ans, dont 11 passés chez Pixcom. «Ici, je saute d'un genre à l'autre, je n'ai pas l'impression de faire la même chose chaque semaine. Je suis extrêmement choyé», précise-t-il. En effet, sa feuille de route est tout aussi variée qu'impressionnante. Seulement chez Pixcom, il a produit Destinées, Aveux, Le 7e round, Un tueur si proche, Au nom de la loi, La ligne brisée, Piché: entre ciel et terre et bien sûr, Vertige et Apparences.

«Producteur au contenu» avoué, André Dupuy apprécie particulièrement son travail avec les créateurs et les auteurs. Le producteur était très heureux de voir Michelle Allen (Vertige) remporter le prix pour le meilleur texte dramatique. Il collabore avec elle depuis près de 18 ans. Serge Boucher (Apparences), «un auteur exceptionnel», ne figurait pas sur la liste des nommés. Cette absence avait soulevé beaucoup de questions lors de l'annonce des finalistes. André Dupuy accepte par contre la décision de l'Académie. «J'ignore pourquoi il n'a pas été nommé, mais j'imagine que l'Académie a des lois et des règles à respecter.» Le producteur lui a dédié le prix de la meilleure série lors de la cérémonie. Il travaille présentement sur Autopsie, le troisième opus télévisuel de l'auteur.

André Dupuy éprouve aujourd'hui la même passion qu'à ses débuts, même si les conditions sont de plus en plus difficiles. «Il y a de moins en moins d'argent, mais l'important, c'est de toujours faire de notre mieux. Le talent est incroyable, ici au Québec et ça nous aide énormément. Ce n'est pas pour rien que les Français s'intéressent à nos produits et à notre façon de faire. Ils sont impressionnés par la qualité de nos séries, qui sont toujours créées avec peu de moyens.» Vertige était d'ailleurs en compétition au Festival de la fiction TV à La Rochelle, la semaine dernière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer