Personnalités La Presse



Benoît Berthiaume

Partager

 

Martin Beauséjour
La Presse

Géré de main de maître par Benoît Berthiaume et son équipe, le premier C2-MTL a été un succès sur toute la ligne. L'événement, véritable carrefour consacré à la créativité et aux affaires, s'est déroulé à guichets fermés, attirant 1250 participants provenant de 34 pays. Ce public, composé de décideurs et de gestionnaires, a pu écouter 45 conférenciers, tels que Francis Ford Coppola, Arianna Huffington et Guy Laliberté. En plus de générer des retombées de 5,5 millions de dollars, ce rassemblement unique en son genre a aussi véhiculé une image créative et dynamique de la métropole. C'est pourquoi La Presse et Radio-Canada décernent à Benoît Berthiaume, producteur et PDG de C2-MTL, le titre de Personnalité de la semaine.

La créativité et l'innovation sont bien présentes dans la carrière de Benoît Berthiaume. L'homme d'affaires, à qui l'on doit le concept Scandinave Spa, se remémore sa rencontre avec une banquière avant la construction du premier centre, situé tout près de Tremblant. «Donc si je comprends bien, les gens vont vous payer pour se tirer dans l'eau froide?», avait-elle demandé avant de lui refuser un prêt. Le concept, désormais fort populaire, compte maintenant trois succursales de plus.

«La créativité a toujours été importante pour moi, avec l'instinct. J'ai souvent avancé loin des sentiers battus, mais je l'ai fait parce que j'ai suivi mon instinct. On (avec son associé Pierre Brisson) n'a pas inventé le concept du spa, on a juste amené ici une vision plus européenne, axée sur la santé, avec ses bains chauds et froids, pour faire concurrence à ce qu'il y avait déjà sur le marché. Une offre plutôt tournée vers les crèmes et les massages.»

Avant de lancer sa chaîne d'établissements, finalement financée par un groupe «d'investisseurs audacieux», le touche-à-tout aura été directeur d'un centre de plein air, responsable du marketing de Mont-Saint-Sauveur, animateur de radio, fondateur d'une agence de marketing, puis directeur du marketing et de la programmation au centre de villégiature Tremblant, une société d'Intrawest. «La curiosité m'a toujours guidé. J'ai plusieurs intérêts dans la vie et au travail. C'est ce qui me pousse à innover, à changer, à avancer.» Après 11 ans passés dans l'organisation Scandinave Spa, l'homme issu d'une famille de neuf enfants a eu envie de faire autre chose. Le destin, ou plutôt le timing, comme on dit dans le milieu des affaires, allait se charger du reste.

Nouveau défi

En 2009, l'agence Sid Lee lui demande de louer son spa du Vieux-Montréal pour 24 heures. Peu chaud à l'idée au départ, Benoît Berthiaume finit par se laisser convaincre. Quelques semaines plus tard, il apprend que les employés de la boîte s'y sont réunis, non pas pour se reposer, mais pour y tenir un remue-méninges, autour d'une conférence d'affaires portant sur la créativité.

Un an et demi plus tard, en marchant dans le Vieux-Montréal, il tombe sur les bureaux de Sid Lee. Sans réfléchir, il entre et demande à rencontrer le président, Jean-François Bouchard. Ce dernier le recevra deux semaines plus tard. Le projet, développé à son spa, et qui deviendra C2-MTL, lui est présenté. Le plan d'affaires était presque terminé et le Cirque du Soleil embarquait déjà dans l'aventure. L'entrepreneur venait de se trouver un nouveau défi taillé sur mesure.

Commerce et créativité

D'octobre 2010 jusqu'à la tenue de l'événement, qui s'est déroulé du 22 au 25 mai dernier, le PDG a réussi à rassembler une formidable équipe, à se doter d'un budget de 8 millions (et à le respecter), à inviter des conférenciers et des panélistes de renommée mondiale, notamment en s'associant avec HSM, géant international dans le domaine des congrès d'affaires et aussi, à dénicher un lieu unique, la New City Gas, située dans le dernier quartier hip en liste, Griffintown.

En plein bilan, le producteur avoue que l'expérience a été très positive. «Le quotient de difficulté pour un premier rassemblement de cette taille était très élevé. Mais je peux affirmer que nous avons livré la marchandise.»

C2-MTL a aussi montré au reste de la planète que Montréal est une ville innovatrice et dynamique. Le site web de l'événement a été visité 126 000 fois, par 77 000 visiteurs uniques, provenant de 150 pays. «On a présenté nos talents au reste du monde, mais C2-MTL était aussi, un peu à sa façon, une mission économique inversée. On voulait que les créatifs d'ailleurs viennent ici pour voir ce que Montréal est en mesure de leur offrir.»

Benoît Berthiaume et son équipe préparent déjà l'événement de l'an prochain. Le designer Philippe Starck a déjà confirmé sa présence comme conférencier. L'organisateur veut aussi dénicher des gens peu connus, toujours créatifs, au parcours original. «La créativité c'est un voyage, une façon d'être, de penser, de faire des liens entre deux choses complètement différentes. C'est la créativité qui nous mène à l'innovation.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer