Premier schéma d'aménagement à Laval en 25 ans

Entre le 1er et le 16 juin, les... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Entre le 1er et le 16 juin, les Lavallois sont invités à donner leur point de vue sur le schéma d'aménagement de la ville.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Connue pour l'occupation échevelée de son territoire, la Ville de Laval a lancé hier des consultations publiques pour se doter d'un schéma d'aménagement en bonne et due forme.

« C'est un exercice qui permettra de redessiner Laval », a affirmé le maire Marc Demers en invitant la population, tant les résidants que les commerçants, à participer aux consultations qui démarreront le mois prochain.

Le dernier schéma d'aménagement date de 1990. Or les municipalités doivent en faire la révision tous les cinq ans puisqu'il s'agit des lignes directrices de l'organisation du territoire. « C'est un scandale ! », s'est exclamé le maire Demers.

Sous le règne du maire Gilles Vaillancourt, Laval s'est développé au gré des projets immobiliers ou industriels qui lui étaient proposés. La Ville n'avait pas une orientation claire qui permettait d'encadrer les uns, qui voulaient remblayer un milieu humide, ou les autres, qui avaient des velléités de faire pousser des tours de condos au coeur de quartiers de bungalows.

Entre le 1er et le 16 juin, les Lavallois pourront donc faire valoir leur point de vue. À cette étape-ci, la Ville a choisi de mener les consultations sous forme d'ateliers de discussions, réunissant chacun une dizaine de personnes, dans les différents secteurs de l'île.

Repenser Laval pour les deux prochaines décénnies

Déjà l'automne dernier, les citoyens avaient été invités à participer à un vaste exercice pour repenser Laval pour les deux prochaines décennies. Il s'agissait surtout d'adopter de grands principes. Le processus de révision du schéma d'aménagement concerne principalement des projets concrets. « On repart avec une page blanche », a souligné le directeur général, Serge Lamontagne.

Comme l'exige la Loi sur l'aménagement, la Ville créera une commission qui orchestrera les consultations, à la prochaine assemblée du conseil municipal. Le maire présidera cette commission composée uniquement d'élus de son équipe.

Le chef du parti de l'opposition, Jean-Claude Gobé, a dénoncé la situation, y voyant un « exercice de communication politique ».

Le schéma d'aménagement final devrait être adopté à la fin de 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer