Conseil de la CAQ: Legault mise sur une politique nataliste

François Legault proposera des mesures visant à favoriser... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

François Legault proposera des mesures visant à favoriser la natalité au cours du conseil général de la CAQ qui a lieu ce week-end à Sherbrooke.

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement Couillard a picoré dans son buffet cette semaine, mais François Legault a d'autres plats de résistance dans ses fourneaux. Le chef caquiste orientera en fin de semaine sa promesse d'allégement fiscal vers les parents désirant avoir un deuxième ou un troisième enfant.

Ce n'est pas sans rappeler les « bébé-bonus », bien que la Coalition avenir Québec évite de reprendre cette expression associée à l'ère Bourassa. Des bébé-bonus pour hausser la natalité avaient été instaurés en 1988 avant d'être abolis par le gouvernement péquiste de Lucien Bouchard 10 ans plus tard pour financer la création du réseau des centres de la petite enfance. Pour la CAQ, l'intention est surtout d'adopter une politique nataliste.

Baisse d'impôt de 1000 $ par famille, 100 $ par enfant pour aider à payer les fournitures scolaires, réduction de la taxe scolaire... Le gouvernement a repris bien des mesures phares de la CAQ avec sa mise à jour économique présentée mardi. François Legault ajustera quelque peu son discours tout en continuant de faire de l'oeil aux familles lors du conseil général de son parti en fin de semaine, à Sherbrooke. L'événement coïncide avec le congrès libéral, à Québec.

La CAQ proposera ainsi de « mettre en oeuvre une politique favorisant l'augmentation de la natalité en soutenant davantage les personnes qui souhaitent avoir des enfants ». Elle évoque « une bonification des allocations familiales », c'est-à-dire le programme Soutien aux enfants. L'entourage du chef fait valoir que l'on veut en particulier aider les parents qui souhaitent élargir leur famille et avoir un deuxième ou un troisième enfant. Il ne veut pas préciser la forme que prendrait cette aide pour le moment. Le principe est d'alléger le fardeau des familles comptant plusieurs enfants.

La CAQ aborde le sujet sous l'angle de la démographie et de l'économie. « Le taux de natalité est en baisse au Québec depuis six ans et se situe en deçà du seuil de remplacement des générations. Ce faible taux de natalité plombe la croissance économique et diminue la capacité de l'État québécois à fournir à sa population des services de qualité », peut-on lire dans son cahier de propositions. La CAQ plaide également que bien des parents hésitent à agrandir la famille pour des considérations financières. Un coup de pouce du gouvernement pourrait les inciter à se lancer dans l'aventure.

Procréation assistée et adoption

Les couples qui veulent fonder une famille ne seraient pas en reste. Une aide pour le recours à la procréation assistée - la gratuité du service a été abolie par les libéraux - et une autre pour les procédures d'adoption sont dans les cartons, par exemple.

François Legault n'a toutefois pas l'intention d'annoncer de mesures précises en fin de semaine. Il n'est pas question de télégraphier les promesses qu'il fera lors de la campagne électorale l'an prochain, selon son entourage. Du reste, son grand événement militant est prévu plus tard, avec le congrès du printemps prochain.

Le conseil général sera également l'occasion de préparer la machine électorale en vue du scrutin de l'automne 2018. Les militants auront droit à des ateliers sur la « stratégie électorale numérique », la « mobilisation terrain » et le recours aux médias sociaux.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer