Le PQ veut réinvestir dans l'État, sans annuler les baisses d'impôts

Jean-Francois Lisée... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Jean-Francois Lisée

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Parti québécois juge «mal avisée» la «stratégie électoraliste» des libéraux, qui consistait hier à annoncer une baisse d'impôt, mais promet du même souffle de ne pas l'annuler s'il forme le prochain gouvernement tout en réinvestissant dans les services aux citoyens.

«On sait qu'avec le vieillissement de la population et les besoins en soins à domicile, c'est complètement cynique de penser qu'on a les moyens de faire une baisse d'impôt. C'est clair que dans deux ou quatre ans, les besoins vont continuer à augmenter et la pression sera extrêmement forte», a affirmé mercredi matin le chef péquiste Jean-François Lisée, réagissant à la mise à jour économique présentée hier par le ministre des Finances, Carlos Leitao.

«Le "PLCAQ" est là pour fragiliser les services publics, je pense que la ligne de fracture pour l'élection est bien tracée», a également dit M. Lisée, promettant du même souffle qu'il n'annulerait pas la baisse d'impôt annoncée hier.

«Nous, on veut s'occuper de notre monde. On va réinvestir dans les soins pour les aînés, pour les élèves, pour les patients, c'est notre priorité» a affirmé M. Lisée, concédant que «notre engagement [de] ni augmenter ni baisser [les impôts] à partir du moment où on est au pouvoir, ça va rendre notre tâche plus difficile». 

Des publicités indécentes 

Le Parti québécois trouve également «indécentes» les publicités commandées par le gouvernement pour promouvoir certaines mesures, notamment celle qui est diffusée ces jours-ci à la télévision où l'on voit un couple s'inscrire au guichet pour avoir un médecin de famille.

«C'est quand même extraordinaire... C'est une publicité qui ne donne aucune information pratique sur un programme (...). C'est de la propagande pure», a affirmé M. Lisée, qui estime que ce genre de publicité en année préélectorale «est un détournement de fonds publics à des fins électorales».




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer