CAQ: Geneviève Guilbault défend le modèle des garderies privées non subventionnées

La nouvelle députée de Louis-Hébert, assermentée lundi après-midi... (Photo Le Soleil)

Agrandir

La nouvelle députée de Louis-Hébert, assermentée lundi après-midi à la salle du conseil législatif de l'Assemblée nationale, a présenté ses priorités comme porte-parole des dossiers famille.

Photo Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La nouvelle porte-parole de la Coalition Avenir Québec (CAQ) en matière de Famille, Geneviève Guilbault, trouve « intéressant » le modèle d'affaires des garderies privées non subventionnées, qu'il faut « soutenir » et « encourager », dit-elle, sans toutefois remettre en question la place des CPE au Québec.

La nouvelle députée de Louis-Hébert, assermentée lundi après-midi à la salle du conseil législatif de l'Assemblée nationale (communément appelé le Salon rouge), a présenté ses priorités comme porte-parole des dossiers famille, un portefeuille au cabinet fantôme de la CAQ qu'on lui a attitré lundi.

« On est en faveur du modèle des garderies privées non subventionnées. On pense que c'est un modèle d'affaires intéressant, on pense qu'il faut le soutenir, qu'il faut l'encourager. Maintenant, les CPE sont là, ils existent, c'est correct aussi. On a un espèce de modèle mixte actuellement au Québec, on compose avec ça, on pense que c'est une bonne chose », a-t-elle dit lors de son premier point de presse à titre de porte-parole en matière de famille pour le deuxième groupe d'opposition. 

« Il faut investir d'abord dans les services aux enfants et non dans le béton et les infrastructures. (...) Nous, on encourage beaucoup le modèle d'affaire que sont les garderies privées non subventionnées, c'est vraiment une forme d'entrepreneuriat que l'on souhaite soutenir, mais comme je disais, les CPE sont là, c'est une bonne chose. On veut continuer à les soutenir [en s'assurant] que les investissements vont vraiment aux services aux enfants », a-t-elle ensuite précisé. 

En mêlée de presse, quelques instants plus tard, le chef de la CAQ, François Legault, s'est pour sa part dit satisfait du système actuel. 

« On est satisfait du réseau comme il est là actuellement. Dans notre dernier programme, on proposait de ne pas augmenter les tarifs des garderies de plus que l'inflation. M. Couillard les a augmentés de 40 à 50%. (...) L'an prochain, on vous fera connaître nos propositions, mais on vous a déjà dit que remettre de l'argent dans le portefeuille des familles, d'une façon ou d'une autre, c'est la priorité de la CAQ », a-t-il dit.  

Au cours des prochains mois, Geneviève Guilbault affirme avoir trois priorités : défendre le développement de garderies qui offrent des horaires atypiques, réclamer que les familles qui adoptent aient droit à un congé parental similaire à celles dont la mère donne naissance naturellement à un enfant, ainsi que défendre les enjeux en matière de conciliation travail et famille.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer