Philippe Couillard remet en question la consultation sur le racisme systémique

Philippe Couillard... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Philippe Couillard

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Prenant acte de la «taloche» que son parti a reçue lors de l'élection partielle dans Louis-Hébert, Philippe Couillard a remis en question la consultation sur la discrimination et le racisme systémique, qu'il souhaite ramener «dans la bonne direction».

«Je veux qu'on reconnecte avec les objectifs qu'on poursuit, qui sont des objectifs d'équité et de pleine participation de tous les Québécois à la société», a déclaré le premier ministre, mercredi, à son arrivée à l'Assemblée nationale.

Bien qu'il reste convaincu qu'il faut mettre fin à la discrimination des minorités, le premier ministre a clairement laissé entrevoir un changement dans la forme de la commission. Il n'a pas précisé ses intentions, car il souhaite d'abord les présenter à ses députés.

M. Couillard a néanmoins dit souhaiter une formule qui va «laisser les gens s'exprimer». Questionné sur l'annulation pure et simple de la consultation, il n'a pas totalement fermé la porte: «Je n'irais pas là maintenant», a-t-il dit.

«On a besoin de tout le monde au Québec, on a besoin que tout le monde embarque, notamment dans l'emploi, a-t-il dit. Et je pense qu'on va réfléchir assez profondément à la façon de ramener ça dans la bonne direction.»

«Malaise»

Dans la foulée de la défaite cinglante dans Louis-Hébert, lundi soir, certains députés libéraux ont affirmé que la tenue de la consultation sur le racisme crée un «malaise». Le député de Vanier, Patrick Huot, l'a identifiée comme l'une des causes de la «claque sur la gueule» reçue par le PLQ dans Louis-Hébert.

Philippe Couillard, qui assistait à une rencontre des premiers ministres à Ottawa mardi, a reconnu que les électeurs de cette circonscription ont administré une «taloche» à son parti lundi soir. Il a promis de donner suite aux engagements pris par la candidate libérale, Ihssane El Ghernati, pendant la campagne.

«On a reçu un message très important de la population, a dit M. Couillard. Il faut l'écouter et on va continuer à l'écouter.

Le député de Québec solidaire, Amir Khadir, a affirmé qu'il rencontrera M. Couillard mercredi pour discuter de la commission.

M. Khadir souhaite «apaiser la tourmente» qui entoure la consultation, «pour être sûr que personne au Québec ne puisse continuer à croire que c'est le procès des Québécois, que c'est le procès du Québec, qu'on traite tout le monde de racisme».

- Avec Hugo Pilon-Larose




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer