Couillard se présente comme le candidat du «changement profond»

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard... (Photo Jason Franson, Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard

Photo Jason Franson, Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bien que les prochaines élections n'auront lieu que dans un an, Philippe Couillard a annoncé hier qu'il solliciterait un nouveau mandat pour poursuivre le « changement profond » amorcé depuis son arrivée au pouvoir. Il a préparé la voie à une session houleuse avec des attaques senties contre ses adversaires, en particulier le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault.

Le premier ministre a annoncé mercredi que son gouvernement présenterait désormais un « style différent », axé sur la « transformation » du Québec. Il a précisé sa pensée, hier, au terme d'une réunion de son caucus à Val-d'Or.

« On peut classifier les gens ou les acteurs politiques de plusieurs façons, a-t-il dit. Il y a ceux qui sont pour la stagnation et ceux qui sont pour le changement. »

Le premier ministre entend aborder des thèmes « concrets » tels l'allègement du fardeau fiscal, l'amélioration de la qualité de vie, l'innovation, les régions et la jeunesse.

« C'est de ça dont on va parler, a-t-il dit. C'est ça, la transformation du Québec : continuer à transformer le Québec pour rendre la vie meilleure pour tous les Québécois. »

ATTAQUES ENVERS LEGAULT

Hormis le gouvernement minoritaire de Pauline Marois entre 2012 et 2014, le Parti libéral occupe le pouvoir depuis 2003. Alors qu'on lui demandait comment il comptait dissiper l'impression que son parti est usé par le pouvoir, M. Couillard a rétorqué que ce sont plutôt ses adversaires Jean-François Lisée et François Legault qui sont des politiciens d'une autre époque.

« Politiquement, mes deux adversaires principaux, ils viennent du siècle dernier, a-t-il dit. Quand est-ce qu'ils sont arrivés en politique, ces deux personnes là ? Au dernier siècle. Nous, on est là pour le présent et pour l'avenir. »

Le chef libéral a surtout pris pour cible le chef de la CAQ, que les derniers sondages mettent en deuxième place dans les intentions de vote. Il s'en est pris à ses positions sur l'identité.

« Nous savons que c'est la façon dont M. Legault fait de la politique, a dénoncé M. Couillard en anglais. S'il y a une fracture dans notre société, il veut enfoncer un couteau dedans et jouer avec pour que ça fasse plus mal. »




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer