Marijuana: Gaétan Barrette s'inquiète d'une «lacune» du projet de loi fédéral

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, juge... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, juge notamment problématique l'article qui permettrait à une personne de faire pousser jusqu'à quatre plants de cannabis chez elle.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Val-d'Or) Le projet de loi fédéral qui légaliserait la marijuana présente une «lacune» de taille, selon le ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Ottawa a omis d'encadrer les «produits dérivés» tels que le hachisch ou les aliments.

«Des produits dérivés, il y en a une panoplie, a convenu M. Barrette. Alors le projet de loi tel qu'il est au fédéral ne s'adresse pas à ça, alors pour nous, ça pose un enjeu.»

Il a cité en exemple le hachisch, les huiles et les muffins fabriqués avec du cannabis.

Lors d'une réunion du cabinet à Val-d'Or, mercredi, la ministre responsable du dossier, Lucie Charlebois, a présenté les conclusions d'une consultation publique menée au cours des dernières semaines. Le gouvernement a conclu que les balises proposées par le gouvernement Trudeau sont impossibles à faire respecter.

Québec ne permettra donc pas aux citoyens de faire pousser eux-mêmes leurs plants de «pot», même si le projet de loi fédéral l'autorise, a révélé La Presse jeudi.  

«Une loi à un moment donné, il faut que ce soit applicable, a convenu M. Barrette, sans toutefois confirmer explicitement les informations de La Presse. Alors d'en avoir, de ne pas en avoir, d'en avoir deux, d'en avoir quatre, comment ça se contrôle, cette affaire-là ?»

Le caucus du Parti libéral est réuni à Val-d'Or jeudi pour préparer la rentrée parlementaire de la semaine prochaine. Le gouvernement Couillard entend présenter une loi-cadre pour préparer la légalisation de la marijuana et prendra des décisions à cet égard très bientôt, a convenu le ministre des Finances, Carlos Leitão.

«On a consulté, ces consultations sont terminées, a indiqué le ministre. Là, maintenant, aujourd'hui, cette semaine, on va prendre nos décisions et on va aller de l'avant.»

Le ministre a toutefois réitéré qu'il n'a pas l'intention de distribuer la marijuana dans les succursales de la Société des alcools du Québec.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer