Lisée accueille froidement l'élection de Nadeau-Dubois

Gabriel Nadeau-Dubois a raflé près de 70% des... (PHOTO NINON PEDNAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Gabriel Nadeau-Dubois a raflé près de 70% des suffrages, contre seulement 9% pour son plus proche rival, le candidat libéral Jonathan Marleau.

PHOTO NINON PEDNAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a accueilli froidement l'élection à l'Assemblée nationale de Gabriel Nadeau-Dubois, mardi. Il a présenté le nouveau député solidaire comme un « allié objectif » du Parti libéral.

Le chef du Parti québécois, Jean-Francois Lisée... (Archives, La Presse canadienne) - image 1.0

Agrandir

Le chef du Parti québécois, Jean-Francois Lisée

Archives, La Presse canadienne

« À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire », a résumé M. Lisée à son arrivée à l'Assemblée nationale, mardi.

Lundi soir, M. Nadeau-Dubois a aisément remporté l'élection partielle dans la circonscription de Gouin, laissée vacante par la démission de Françoise David. Il a raflé près de 70% des suffrages, contre seulement 9% pour son plus proche rival, le candidat libéral Jonathan Marleau.

En février, le PQ avait annoncé qu'il ne présenterait pas de candidat dans la partielle de Gouin afin de laisser le champ libre à Québec solidaire. Les deux partis envisageaient alors de conclure une alliance électorale, une proposition qui a finalement été rejetée par QS il y a 10 jours.

M. Lisée a dit ne pas regretter la décision, prise « parce que nous avions l'intérêt du Québec à coeur ». Selon lui, le gouvernement libéral est le grand gagnant de l'élection de M. Nadeau-Dubois.

« Est-ce qu'il va être applaudi quand il va arriver à l'Assemblée nationale, M. Dubois ? Oui. Par les libéraux, a déploré M. Lisée. On a vu comment, hier, M. Couillard se léchait les babines à l'idée que QS allait arriver, que QS allait arriver. C'est un allié objectif du Parti libéral. »

Félicitations du PLQ et de la CAQ

L'accueil a été beaucoup plus chaleureux du côté du Parti libéral et de la Coalition avenir Québec.

Le premier ministre Philippe Couillard a pris note qu'une « bonne partie de la jeunesse » se rallie autour de Québec solidaire.

« Il vient pour témoigner de cette voix politique-là, a dit M. Couillard. En ce sens-là, il est bienvenu. »

Le premier ministre a également appelé le nouveau député à réfléchir à son nouveau rôle, lui qui a refusé de condamner les gestes de violence posés alors qu'il était leader étudiant à l'époque du « printemps érable ».

« M. Nadeau-Dubois est maintenant doté d'un mandat des citoyens du comté de Gouin pour les représenter à l'Assemblée nationale, a noté M. Couillard. Ce n'est pas mineur. C'est important. Je suis persuadé qu'il va vouloir ajuster son discours sur certains points à la hauteur de ce mandat-là. »

Le député de la Coalition avenir Québec, François Bonnardel, a pour sa part accueilli avec un brin d'ironie l'élection du nouveau député.

« Je veux féliciter M. Nadeau-Dubois, a-t-il noté. Je veux féliciter tous ceux qui se sont présentés. Puis on ne peut pas féliciter le ou la candidate du Parti québécois parce qu'il n'y en avait pas. »

L'élection partielle dans Gouin a de nouveau confirmé la difficulté de la CAQ à percer sur l'île de Montréal. Le parti de François Legault a terminé en quatrième place, lundi soir, avec 6,7% des suffrages. Il a été devancé par Option nationale.

Ce résultat n'a pas découragé M. Bonnardel. Selon lui, la CAQ n'a pas à changer son programme pour plaire davantage aux électeurs de Montréal.

« On aurait aimé avoir un résultat plus fort encore, mais on ne baisse pas les bras, a-t-il dit. Pour nous, Montréal est extrêmement important, Gouin est extrêmement important. On va être prêts pour 2018. »




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer