Lisée accuse QS d'avoir mis la partisanerie devant le bien commun

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée... (PHOTO Clément Allard, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée

PHOTO Clément Allard, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Plante
La Presse Canadienne
Québec

Le Parti québécois (PQ) a pansé ses plaies pendant plus de quatre heures, mardi, à la suite d'un dur revers subi aux mains de Québec solidaire (QS), qui a refusé de conclure un pacte électoral avec lui.

Le chef du PQ, Jean-François Lisée, s'est dit profondément déçu et étonné face à la décision de QS de mettre la «partisanerie» devant le «bien commun».

Si QS avait donné son appui au projet, les deux partis auraient pu discuter d'une stratégie pour déloger les libéraux.

Ce sont les nombreux électeurs - 87 pour cent, selon un récent sondage - qui voulaient la convergence entre les deux formations politiques qui sont les grands perdants, a-t-il maintenu lors d'une conférence de presse au ton solennel dans le foyer de l'Assemblée nationale.

M. Lisée a convoqué tous ses députés à un caucus spécial mardi, en pleine relâche parlementaire, pour discuter de la question, affirmant que les Québécois vivaient «collectivement quelque chose de décevant». Québec solidaire n'a pas été à la hauteur du moment historique, a-t-il ajouté.

Il a d'ailleurs profité de son temps d'antenne pour inviter tous les mécontents à gonfler les rangs du PQ. «On dit aux déçus de Québec solidaire, et aux militants déçus, et aux électeurs déçus: 'Bien, il y a de la place pour vous chez nous'», a-t-il lancé, combatif.

Dégringolant dans les sondages, attaqué à gauche comme à droite, M. Lisée s'est positionné mardi en «rassembleur», tout en insistant sur le fait que le PQ sortait «grandi» de l'exercice, car il avait osé tendre la main à des adversaires politiques.

C'est ce que les Québécois veulent, a-t-il renchéri, invoquant du même souffle la grande capacité de rebond du parti de René Lévesque.

«On pourrait écrire un livre entier avec toutes les déclarations prévoyant son déclin et sa mort imminente», a dit M. Lisée.

L'épisode était un test de leadership, a-t-il reconnu, test qu'il croit avoir passé haut la main. «C'était du leadership de le faire et maintenant, le leadership, c'est de dire aux Québécois: «Nous avons l'intérêt général au-dessus de l'intérêt partisan.'»

Québec solidaire réplique

La porte-parole féminine de Québec solidaire, Manon Massé, a rejeté mardi les accusations voulant que son parti ait sombré dans un excès de partisanerie.

«Le bien commun et l'intérêt de la population ont toujours été dans l'ADN de Québec solidaire et le demeureront. Les solidaires ont clairement dit qu'ils sont prêts à des compromis, comme le démontre l'ouverture envers Option nationale, mais qu'ils refusent de compromettre des principes fondamentaux pour l'appât de gains électoraux», a-t-elle écrit dans un communiqué.

Au congrès de Québec solidaire, dimanche, plusieurs délégués ont traité le PQ de xénophobe - faisant référence à la charte des valeurs du gouvernement Marois - et se sont dits inquiets du fait que le parti pourrait briser les ponts qu'il a bâtis avec les communautés culturelles et les anglophones.

M. Lisée a dit avoir pris bonne note du fait que les porte-parole de QS n'ont pas lancé de rappel à l'ordre lors de ces débats.

Si le débat sur la convergence électorale est bel et bien clos, celui sur la mécanique pour accéder à la souveraineté se poursuit en coulisses.

Les partis souverainistes regroupés au sein de OUI-Québec (Organisations unies pour l'indépendance) ont conclu une entente il y a quelques semaines sur une «feuille de route» pour faire du Québec un pays souverain.

La responsable de la convergence au Parti québécois, Véronique Hivon, a dit mardi que l'entente allait être soumise aux instances de chaque parti, avant d'être rendue publique.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer