Élection partielle: treize candidats s'affronteront dans Gouin

Le scrutin aura lieu le 29 mai. Quelque... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le scrutin aura lieu le 29 mai. Quelque 44 000 électeurs pourront exercer leur droit de vote, selon le DGE.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Treize candidats s'affrontent à l'occasion de l'élection partielle dans la circonscription de Gouin, à Montréal, a annoncé le Directeur des élections du Québec, samedi.

Le Parti québécois est le seul parti important à avoir choisi de ne pas présenter une candidature dans ce comté représenté jusqu'à tout récemment par la solidaire Françoise David qui a démissionné en affirmant qu'elle n'avait plus la force de continuer.

Gabriel Nadeau-Dubois, qui est le candidat de Québec solidaire, fait figure de favori. Ses principaux adversaires seront le libéral Jonathan Marleau et le caquiste Benjamin Bélair.

L'élection comptera au moins un chef de parti: Alex Tyrrell, du Parti Vert.

Les Citoyens au pouvoir, la formation dont le principal porte-parole est Bernard Gauthier, subiront leur premier test électoral en la personne de Nicole Goulet.

Le Bloc-Pot, l'Équipe autonomiste, le Parti indépendantiste, Option nationale, le Parti conservateur du Québec et le Parti libre présenteront des candidats. Deux indépendants seront aussi sur les rangs.

Par ailleurs, la révision de la liste électorale se poursuit jusqu'au 25 mai, à 14 h. Toute correction ou inscription à la liste doit être faite le 15 mai au plus tard. Le vote par anticipation se déroulera les 21 et 22 mai.

Le scrutin aura lieu le 29 mai. Quelque 44 000 électeurs pourront exercer leur droit de vote, selon le DGE.

En 2014, Françoise David l'avait emporté haut la main, obtenant 50,98 pour cent des suffrages exprimés. Elle avait devancé la péquiste Louise Mailloux par plus de 9700 voix. Mme David avait été élue pour la première fois en 2012.

La dernière fois qu'un libéral a été élu dans Gouin remonte en 1973. Jean-Marie Beauregard avait alors défait le député péquiste sortant et futur ministre du gouvernement de René Lévesque, Guy Joron, par 636 voix.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer