Cannabis: la tension monte entre Ottawa et Québec

Les ministres de la Santé du Québec et... (PHOTO David Bebber, archives bloomberg)

Agrandir

Les ministres de la Santé du Québec et d'Ottawa se renvoient la balle à coup de missives dans les médias à propos des conséquences pour les provinces de la légalisation du cannabis.

PHOTO David Bebber, archives bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) La lettre de la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, dénonçant les arguments « trompeurs » du gouvernement Couillard dans le dossier de la légalisation de la marijuana ne passe pas à Québec.

La ministre québécoise déléguée à la Santé publique,... (PHOTO Jacques Boissinot, Archives la presse canadienne) - image 1.0

Agrandir

La ministre québécoise déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois

PHOTO Jacques Boissinot, Archives la presse canadienne

La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott... (photo Adrian Wyld, Archives la presse canadienne) - image 1.1

Agrandir

La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott

photo Adrian Wyld, Archives la presse canadienne

Et c'est aussi par une missive envoyée à La Presse que la ministre québécoise déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, sert sa riposte. Elle accuse Mme Philpott de négliger les impacts de sa décision sur les provinces, de laisser bien des questions sans réponse et de ne mettre sur la table « aucun véritable soutien financier ».

Dans une lettre publiée dans La Presse hier, Mme Philpott soutient que « les ministres [Gaétan] Barrette et Charlebois ont laissé entendre que le gouvernement du Canada cherche à déléguer ses responsabilités aux provinces. C'est tout simplement trompeur ». La ministre reconnaît que les provinces devront s'adapter à la décision d'Ottawa de légaliser le cannabis, mais elle ajoute qu'« elles assument déjà les conséquences causées par la situation actuelle ».

« Je demeure perplexe à la lecture de la lettre de la ministre de la Santé du Canada en raison d'un certain nombre d'omissions », affirme Lucie Charlebois dans sa propre lettre publiée aujourd'hui dans la section Débats. Elle relève que Mme Philpott « a choisi la voie des médias » pour s'adresser au gouvernement québécois et que cette « amorce de dialogue », certes réjouissante, « mérite encore certaines améliorations ».

Dans sa lettre envoyée à La Presse, Mme Charlebois nie avoir laissé entendre que le gouvernement du Canada cherchait à déléguer ses responsabilités aux provinces. « Nous affirmons toutefois qu'il ne semble pas vouloir reconnaître que la légalisation récréative du cannabis aura des conséquences dans les champs de responsabilité provinciale qui vont bien au-delà de celles engendrées par la prohibition actuelle », soutient-elle.

EN VRAC

Lucie Charlebois dresse une liste - qui « n'est pas exhaustive », précise-t-elle - des responsabilités qui incomberont à Québec :

- Le gouvernement du Québec devra « outiller [les parents et les jeunes] pour faire face à cette nouvelle réalité juridique et sociale, tout en intervenant en milieu scolaire auprès des élèves » ;

- Il devra « soutenir » les employeurs et les syndicats afin de réaliser un « important travail de prévention » en milieu de travail ;

- La question de l'usage et de la culture du cannabis dans les logements est « clairement dans notre cour, pas dans celle d'Ottawa » ;

- La loi fédérale confie aux provinces la responsabilité de la distribution du cannabis, donc de la « mise en place d'un réseau de distribution adapté » ;

- « C'est à nous qu'il reviendra de former les policiers pour l'application du nouveau contexte juridique » ;

- « On peut également prévoir une certaine pression sur notre système judiciaire qu'il nous faudra assumer » ;

- Les municipalités seront appelées à intervenir en matière de réglementation, et « elles demanderont d'être soutenues en cela par notre gouvernement ».

OTTAWA RESTE VAGUE

Les questions de Québec à Ottawa concernant tous ces enjeux « demeurent encore aujourd'hui sans réponse », regrette Mme Charlebois.

Dans sa lettre, la ministre Jane Philpott évoque des « investissements » de la part du fédéral, sans donner de chiffres précis, dans des « campagnes d'information » et pour « équiper et former les forces de l'ordre ». Elle parle de discussions à venir avec les provinces sur la taxation du cannabis.

Lucie Charlebois la prévient que Québec ne veut pas se faire rouler dans ce dossier. « Pour nous, une chose est claire : nous nous attendons à un véritable soutien financier de la part du gouvernement fédéral, qui n'a jusqu'ici donné aucune indication en ce sens, ce qui est tout à fait regrettable », écrit-elle. Le ministre Gaétan Barrette a suggéré que le fédéral transfère aux provinces ses revenus de taxation du cannabis.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer