Québec bonifie l'allocation versée aux immigrants qui apprennent le français

Québec versera plus d'argent aux immigrants qui suivent... (EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Québec versera plus d'argent aux immigrants qui suivent des cours de français à temps plein dès août prochain. Sur cette photo, prise dans le cadre d'un reportage sur la première année dans la Belle Province d'une famille de réfugiés syriens, une classe de francisation.

EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le montant versé par le gouvernement québécois aux immigrants qui suivent des cours de français à temps plein sera augmenté en août prochain. Il passera à 140 $ par semaine, une augmentation de 25 $ par rapport à l'allocation versée actuellement.

Cette annonce, qui détaille des sommes déjà prévues au budget provincial déposé en mars, a été faite ce matin à Montréal en présence de quatre ministres du gouvernement Couillard.

Les personnes issues du regroupement familial, souvent des femmes, verront aussi leur allocation de participation augmenter si elles suivent des cours de francisation à temps plein. Le montant de 30 $ par semaine passera à 140 $.

«Souvent, c'est difficile pour nous d'aller rejoindre ces gens-là. Ils ne visent pas nécessairement l'emploi, ce sont des parents, par exemple. Et là, l'incitatif, c'est de participer à la société québécoise», dit la ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI), Kathleen Weil.

Le gouvernement libéral entend également mettre sur pied un guichet unique où seraient à terme regroupés tous les services de francisation. Aucune date n'a encore été fixée pour la mise en place de ce guichet, mais la première étape cible le MIDI comme porte d'entrée pour les immigrants qui voudront profiter d'une allocation pour l'apprentissage du français. Ces cours sont dispensés par des partenaires du ministère ou encore dans les commissions scolaires.

Les employeurs qui veulent offrir des cours de français sur les lieux de travail ne seront pas en reste. Le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale injecte 10 millions de dollars aux programmes de francisation et entend cibler en priorité les petites et moyennes entreprises.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer