Philippe Couillard rejette l'accusation de racisme systémique lancée par QS

Le premier ministre Philippe Couillard estime néanmoins qu'«il... (Photothèque Le Quotidien)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard estime néanmoins qu'«il y a beaucoup de progrès à faire au Québec».

Photothèque Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patrice Bergeron
La Presse Canadienne
QUÉBEC

Le gouvernement rejette les accusations de racisme systémique dans ses nominations, mais reconnaît qu'il y a un problème.

Le premier ministre Philippe Couillard estime en effet qu'«il y a beaucoup de progrès à faire au Québec».

C'est Québec solidaire qui a accusé lundi le bureau du premier ministre de racisme systémique dans ses nominations. Selon le parti de gauche, les personnes issues de minorités constituent seulement 2 % des 400 à 500 nominations par année effectuées par le Conseil exécutif.

Dans un point de presse mardi en ce jour de rentrée parlementaire, M. Couillard a dit qu'il ne pensait pas que c'était le cas.

Il a toutefois ajouté qu'il y a beaucoup de progrès à faire et que c'est clair quand on regarde les chiffres d'accès à la fonction publique des communautés culturelles.

La ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Kathleen Weil, a réagi à l'accusation. Selon elle, il ne s'agit pas de racisme systémique, mais elle a admis qu'il y avait un problème.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer