La réforme du Code de la sécurité routière encore reportée

Laurent Lessard, ministre des Transports du Québec... (Photo Yan Doublet, Le Soleil)

Agrandir

Laurent Lessard, ministre des Transports du Québec

Photo Yan Doublet, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ambitieuse réforme du Code de la sécurité routière attendue depuis deux ans et prévue cet automne par le gouvernement Couillard sera encore reportée, au mieux au printemps prochain. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé mercredi la tenue cet hiver d'une consultation publique sur la sécurité routière.

Selon le ministre des Transports Laurent Lessard, cette consultation permettra de déposer «en 2017 un projet de loi bonifié et plus porteur en matière de sécurité routière». Ses deux prédécesseurs à la tête du MTQ, Robert Poeti et Jacques Daoust, s'étaient pourtant engagés en 2014, puis en 2015, à déposer un projet de loi pour réformer le Code de la sécurité routière.

Le Code de la sécurité routière n'a pas été mis à jour depuis 1979. Depuis, le nombre de cyclistes et d'automobilistes sur les routes a explosé. Les cyclistes, en particulier, réclament depuis des années une réforme majeure du Code afin d'assurer leur sécurité sur la route.

Cette consultation menée par la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) et le MTQ se déroulera du 3 février au 3 mars prochain dans 11 villes de la province, soit Montréal, Québec, Gatineau, Sherbrooke, Saguenay, Trois-Rivières, Val-d'Or, Chibougamau Baie-Comeau, Rimouski et Sainte-Adèle.

Une panoplie de thèmes seront abordés pendant ces rencontres publiques, en particulier les «principales problématiques de sécurité routière» et les «moyens d'amener chaque citoyen à poser des gestes concrets orientés vers la prévention des accidents». Les porte-parole de la consultation seront Claudia Di Iorio, une survivante d'un grave accident de la route, et Alain Gelly, un policier retraité du Service de police de Lévis.

«Bien que le bilan routier se soit grandement amélioré depuis 2007, proclamée année de la sécurité routière par le gouvernement du Québec, on constate, 10 ans plus tard, que les gains sont de plus en plus difficiles à obtenir. La réalité sur nos routes a bien évolué depuis. Dans ce contexte, nous avons décidé de nous inspirer des Administrations les plus performantes en matière de sécurité routière. Partout la consultation publique est un outil privilégié pour déterminer les actions à poser», a indiqué dans un communiqué le ministre Laurent Lessard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer