Tous les partis d'opposition réclament la tête de Laurent Lessard

Laurent Lessard... (Photo Jacques Boissinot, archives PC)

Agrandir

Laurent Lessard

Photo Jacques Boissinot, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jocelyne Richer
La Presse Canadienne
Québec

La fronde menée par les partis d'opposition contre le ministre Laurent Lessard ne cesse de prendre de l'ampleur, sur fond d'allégation de conflit d'intérêts et de népotisme.

Mercredi, la Coalition avenir Québec (CAQ) a joint sa voix au Parti québécois et à Québec solidaire pour réclamer à son tour la démission du ministre Lessard, le temps que la lumière soit faite sur cette série d'allégations visant dans un cas sa conjointe et dans trois autres dossiers un ex-employé de M. Lessard et ami, Yvon Nadeau, qui gérait des entreprises ayant demandé l'aide financière de l'État.

La CAQ demande aussi au Vérificateur général de mener une enquête sur l'ensemble du dossier. Déjà, le Commissaire à l'éthique doit produire un rapport sur le rôle du ministre Lessard dans l'octroi d'une subvention de 3 millions $ à l'entreprise Pyrobium, appartenant à Yvon Nadeau.

Lors d'une mêlée de presse, le leader du gouvernement, Jean-Marc Fournier, n'a pas caché sa contrariété devant ce qu'il a qualifié d'acharnement de la part des médias et de l'opposition sur le ministre des Transports. Il a nié tout conflit d'intérêts et toute apparence de conflit d'intérêts impliquant la conjointe de M. Lessard, Johanne Binette, qui travaillait pour un organisme de développement d'habitations communautaires financé par le ministère des Affaires municipales, au moment où ce ministère relevait de son mari.

Quant à lui, le ministre Lessard n'était pas en Chambre, mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer