Nouveaux dons suspects identifiés : 500 000$ au PLQ, 250 000$ au PQ

L'Assemblée nationale, à Québec... (Photo IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

L'Assemblée nationale, à Québec

Photo IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) vient d'avertir les principaux partis politiques québécois qu'ils risquaient de devoir rembourser des centaines de milliers de dollars en contributions politiques illégales encaissés entre 2006 et 2011.

Ces réclamations imminentes sont rendues possibles par un récent élargissement du champ d'action du DGEQ.

En fin d'après-midi, le Parti libéral du Québec (PLQ) a annoncé avoir placé «plus de 500 000 $» dans un compte en fidéicommis afin d'être en mesure de rembourser, alors que le Parti québécois a indiqué se préparer à rembourser un montant pouvant atteindre «moins de 250 000 $».

Du côté de la Coalition avenir Québec (CAQ), qui assume l'historique de l'ADQ, le montant s'élevait à 35 000 $

Le DGEQ a récemment transmis aux formations politiques un avis d'intention de réclamation qui identifie des contributions suspectes et leur permet de faire connaître leur avis sur celles-ci. Il leur reste une dizaine de jours pour ce faire, à la suite de quoi le DGEQ pourra demander des remboursement. 

«Le président du PLQ, Gilbert Grimard, annonce qu'en accord avec le Directeur général des élections, le Parti place plus de 500 000 $ en fidéicommis pendant que le PLQ analyse la conformité de chaque contribution», ont indiqué les libéraux par communiqué.

«On va rembourser s'il y a des problématiques», a indiqué Yannick Grégoire, porte-parole du PQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer