Le PQ va se «marginaliser» s'il s'entête à tenir un référendum, prévient Lisée

Jean-François Lisée... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Jean-François Lisée

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) La crainte d'un référendum dans un premier mandat est devenue un tel «poison» que le Parti québécois doit écarter cette éventualité, a prévenu mardi le candidat à la direction Jean-François Lisée. Faute de quoi, il va se «marginaliser».

«Ma prévision, elle est simple, a dit M. Lisée lors d'un point de presse. Si on s'entête à proposer un référendum dans le premier mandat, nous serons le troisième parti au Québec en 2018.»

Selon lui, le PQ doit prendre acte de la «tendance lourde» qui se dégage des sondages depuis une décennie, à savoir que les Québécois ne souhaitent pas une consultation sur l'indépendance. Le spectre d'un troisième référendum est devenu un « poison » pour le parti, dit-il.

S'il persiste à en enfoncer un dans la gorge des Québécois, le PQ paiera un lourd prix aux prochaines élections, estime l'aspirant-chef.

«Les libéraux et la CAQ auront gagné, a-t-il dit. Nous serons le troisième parti. On se sera marginalisés et ce sera très dur pour la suite.»

Le député de Rosemont a lancé cette mise en garde alors que ses principaux adversaires - Alexandre Cloutier, Véronique Hivon et Martine Ouellet - refusent d'écarter une consultation sur l'indépendance dans un éventuel premier mandat péquiste.

À peine 13% des répondants d'un sondage SOM préparé pour Cogeco, publié lundi, appuyaient la tenue d'un référendum sur l'indépendance dans un éventuel premier mandat péquiste.

M. Cloutier, que les sondages donnent en avance dans la course, ne s'est pas formalisé de ce mince appui. Il a déclaré lundi que les sondages ne compteront pas dans sa décision de tenir ou non un référendum.

«Que des collègues soient plus optimistes que moi, je le respecte, a dit M. Lisée. Mais les signaux qu'on reçoit de nos propres militants, de la population, de nos propres électeurs, j'aimerais qu'ils les captent mieux.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer