PQ: un 5e candidat se lancera dans la course

Paul St-Pierre Plamondon... (PHOTO ARCHIVES)

Agrandir

Paul St-Pierre Plamondon

PHOTO ARCHIVES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vicky Fragasso-Marquis
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

L'avocat et essayiste Paul St-Pierre Plamondon se lancera dans la course à la direction du Parti québécois (PQ), a confirmé la coordonnatrice de sa campagne.

Marie-Claude Gagnon a indiqué jeudi que M. St-Pierre Plamondon annoncerait son intention de briguer la direction du PQ vendredi matin, au parc Émilie-Gamelin, à Montréal - le lieu de rassemblement de plusieurs manifestations lors de la crise étudiante en 2012.

Mme Gagnon a précisé que M. St-Pierre Plamondon avait amorcé sa réflexion lorsque l'ancien chef Pierre Karl Péladeau a annoncé sa démission, au début du mois de mai.

Il aurait été approché par plusieurs candidats déjà dans la course - dont le député Alexandre Cloutier, selon son propre aveu -, mais il a finalement décidé de se présenter lui-même au début de la semaine.

M. St-Pierre Plamondon a décidé de porter les couleurs du Parti québécois puisqu'il s'agit du seul parti qui peut vraiment déloger le Parti libéral du pouvoir, a expliqué Mme Gagnon.

Paul St-Pierre Plamondon, âgé de 39 ans, est avocat de formation. Après des études de MBA à Oxford, en Angleterre, il a pratiqué le droit dans le cabinet d'avocats Strikeman Eliott pendant quelques années.

En 2010, il a fondé aux côtés notamment de Mélanie Joly, devenue ministre fédérale, le groupe Générations d'idées, un espace de débats pour les jeunes de 20 à 35 ans. À cette époque, il a commencé à être invité à commenter l'actualité sur les plateaux de télévision, tels que la défunte émission «BazzoTV», où il intervenait régulièrement. En 2010, il est devenu vice-président du groupe d'avocats Delegatus, poste qu'il a quitté en 2015.

En 2014, il a fondé le mouvement des Orphelins politiques, après la publication @de son essai portant le même nom qui prônait l'établissement d'un nouveau mouvement «de gauche et modéré» qui serait «porté par une élite intellectuelle et économique qui croit au progrès social et mise sur l'éducation publique de même que sur la promotion du français pour rassembler la nation québécoise».

Dans une vidéo publiée sur le site internet des Orphelins politiques, M. St-Pierre Plamondon déplore que les débats sempiternels sur le référendum et les attaques entre les différents partis garantissent inévitablement des victoires pour le «bon vieux Parti libéral».

«C'est comme si les autres partis politiques ne sont pas capables de nous rassembler, de nous inspirer, et d'innover», a-t-il souligné.

M. St-Pierre Plamondon devient ainsi le cinquième aspirant-chef du Parti québécois, aux côtés des députés Alexandre Cloutier, Véronique Hivon, Martine Ouellet et Jean-François Lisée.

M. Cloutier et Mme Hivon se sont d'ailleurs réjouis de cette candidature.

«Paul fait partie de cette génération qu'on doit convaincre - le mouvement indépendantiste québécois - pour gagner et pour recueillir les 50 pour cent nécessaires pour arriver à nos ambitions et, en ce sens, Paul et sans doute les gens qui vont se joindre à eux sont les bienvenus», a déclaré M. Cloutier, qui dit connaître M. St-Pierre Plamondon depuis longtemps.

«C'est une très bonne nouvelle de voir qu'une personne qui provient du mouvement des Orphelins politiques voie que l'espoir de la politique au Québec est au Parti québécois», a renchéri Mme Hivon.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer