Irrégularités au MTQ: le commissaire de l'UPAC en commission parlementaire

Robert Lafrenière... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Robert Lafrenière

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le commissaire de l'UPAC, Robert Lafrenière, devra présenter en commission parlementaire les documents qu'il refuse de communiquer aux élus sur de possibles irrégularités au ministère des Transports.

Les membres de la commission sur l'administration publique ont convenu mercredi de convoquer M. Lafrenière dans les prochains jours. Il devra se présenter avec la totalité des documents se trouvant sur une clé USB produite par une ancienne vérificatrice embauchée pour surveiller les activités du MTQ, Annie Trudel.

L'exercice se déroulera à huis clos. Les élus n'auront pas accès aux documents avant la comparution du commissaire.

N'empêche, dit le vice-président de la commission, le député libéral Jean-Denis Girard, l'exercice permettra d'établir à quel point les documents que l'UPAC refuse de transmettre aux élus sont sensibles.

« Ce qu'on veut avoir, c'est les documents pour être en mesure de vérifier ce qui nous a été mentionné à la CAP versus la vérité », a résumé M. Girard.

L'opposition voulait que la commission entende aussi l'ex-ministre Robert Poëti, l'ancienne vérificatrice Annie Trudel et l'ancien chef de cabinet de l'actuel ministre des Transports, Pierre Ouellet.

« C'est un premier pas, a convenu la députée du Parti québécois, Martine Ouellet. Ça nous permettra de faire des premières vérifications et, au besoin, la commission pourra faire d'autres demandes. »

Le député de la Coalition avenir Québec, Éric Caire, s'est dit convaincu que le témoignage de M. Lafrenière permettra d'établir que les hauts fonctionnaires du MTQ ont induit les parlementaires en erreur.

« J'ai la présomption que (l'ex-sous-ministre) Dominique Savoie a menti à la commission sur l'administration publique et qu'il y a des documents sur cette clé qui pourraient en faire la démonstration », a dit M. Caire.

Il y a deux semaines, la sous-ministre Dominique Savoie a produit un rapport contenant des erreurs de pagination en commission parlementaire. Elle a également minimisé des anomalies découvertes au MTQ par l'ex-vérificatrice Annie Trudel.

Cette dernière avait transmis une clé USB contenant ses découvertes à l'UPAC. Dans une lettre rendue publique mercredi matin par Cogeco, Mme Trudel a prévenu que des documents produits par le MTQ lors du témoignage de Mme Savoie auraient été falsifiés.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer