Heurtel «écarté» de la politique énergétique, dénonce l'opposition

Le ministre de l'Environnement, David Heurtel.... (PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Le ministre de l'Environnement, David Heurtel.

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'opposition reproche à Philippe Couillard d'avoir «écarté» son ministre de l'Environnement du dévoilement de la politique énergétique 2016-2030, une décision qu'ils jugent «contradictoire» avec le virage vert que souhaite opérer le gouvernement libéral.

La Presse révélait en matinée que David Heurtel ne participerait pas à l'événement prévu à Montréal, jeudi, pour annoncer cette pièce maîtresse de la transition énergétique de la province.

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, juge «curieux» et «contradictoire» que le responsable de la protection de l'environnement soit absent de l'annonce.

«Ça m'apparaît tout à fait inapproprié que le ministre de l'Environnement ne soit pas présent lors du dévoilement de la politique énergétique.»

«C'est surprenant, surtout avec le virage vert que fait M. Couillard, a renchéri le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault. Le premier ministre semble continuellement faire un lien entre énergie et environnement.»

«Est-ce que c'est parce qu'il y a une chicane entre Pierre Arcand et David Heurtel ? a-t-il ajouté. Il faut leur poser la question.»

La Presse révélait en février que Québec annoncerait la création d'un nouvel organisme chargé de coordonner toutes les actions gouvernementales sur l'efficacité énergétique et la lutte aux changements climatiques. Cette nouvelle entité relèvera du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles, dirigé par Pierre Arcand, et non plus de l'Environnement, le ministère de M. Heurtel.

Aux yeux de la députée de Québec solidaire, Manon Massé, M. Couillard a ni plus ni moins «écarté» son ministre de l'Environnement de la mise sur pied de la politique énergétique.

«C'est extrêmement préoccupant, a indiqué Mme Massé. On pressent que l'enlignement qui est donné dans cette politique ne tient absolument pas compte du défi environnemental qui se pose aux Québécois.»

Au bureau du ministre Arcand, lundi, on fait valoir que d'autres ministres touchés par la politique énergétique seront absents de l'événement de jeudi, notamment le titulaire des Transports, Jacques Daoust. On a souligné que M. Heurtel a joué un rôle important dans l'élaboration de la politique, même s'il ne sera pas présent à son dévoilement.

Le cabinet de M. Heurtel avait abondé dans le même sens, lundi, et le ministre a refusé de commenter davantage mardi.

«Je n'ai rien d'autre à ajouter à ce qui a été dit hier», a-t-il sèchement affirmé.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer