Après l'UPAC, Couillard tente de rassurer les membres du PLQ

Philippe Couillard... (Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne)

Agrandir

Philippe Couillard

Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dans la foulée des arrestations de l'UPAC de jeudi dernier qui touchaient des membres en vue du PLQ, le premier ministre Philippe Couillard a senti le besoin de rassurer les militants libéraux, par un courriel transmis à tous les membres, mardi.

«Nous avons tous été interpellés, peinés aussi par les événements des derniers jours. Des personnes associées à notre Parti font face à des accusations sérieuses», commence-t-il.

«Ces personnes ont toutes droit à la présomption d'innocence et les accusations portées devront subir le test des tribunaux. Les travaux de la commission Charbonneau et les enquêtes qui ont suivi concernaient aussi d'autres niveaux de gouvernance et d'autres formations politiques. Mais cela ne doit surtout pas nous dispenser de bien réfléchir à ces événements et d'en tirer les enseignements qui nous concernent», observe-t-il.

«J'ai confiance en la justice et en nos institutions. J'ai confiance en nos élues et élus. Et j'ai confiance en vous, nos membres, nos bénévoles, nos sympathisants et membres de notre personnel», a ajouté le chef libéral soulignant que «de 2009 à 2012, le gouvernement formé par le Parti libéral du Québec a posé plusieurs gestes pour renforcer les règles entourant le financement des partis politiques».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer