Toit du Stade olympique: pas d'empressement à Québec

Le toit du Stade olympique de Montréal, vu... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Le toit du Stade olympique de Montréal, vu depuis sa tour.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement Couillard voit d'un bon oeil la proposition de la Régie des installations olympiques pour le remplacement de la toile du Stade olympique, endommagée depuis 1999. Mais compte tenu des coûts, le chantier ne démarrera pas à court terme.

La ministre du Tourisme, Julie Boulet, a confirmé mercredi les informations publiées par La Presse. La RIO préconise le remplacement de la toile actuelle par un toit souple, non rétractable. L'investissement -incluant le coût de financement à long terme- représente une facture de 215 millions $.

Pour la ministre Boulet, Québec a déjà mis en réserve, provisionné, les 7,9 millions nécessaires pour faire suite à l'étude d'opportunité de la RIO, pour se rendre à la préparation du dossier d'affaires. De l'argent est prévu pour les firmes qui feront du travail sur le projet sans pour autant être retenues pour l'exécuter en fin de compte. Un feu vert du gouvernement ne coûterait rien au Trésor public avant plusieurs mois.

Le remplacement du toit ne fera pas partie du prochain Plan québécois d'infrastructures, mis à jour dans les prochains crédits du gouvernement, attendus la semaine prochaine.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer