Le ministre Proulx rattrapé par ses déclarations

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le nouveau ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, a été rattrapé par ses déclarations passées sur les commissions scolaires, hier.

Ancien député adéquiste, M. Proulx a milité pour l'abolition de cette structure. Or, à la suite du remaniement ministériel de lundi soir, il a hérité du projet de loi 86, qui prévoit l'abolition des élections scolaires, mais le maintien des commissions scolaires.

« Ça le met dans une situation où il est en contradiction avec ce qu'il a prôné avec beaucoup de conviction dans le passé », a ironisé le député péquiste Alexandre Cloutier. M. Proulx a promis de défendre le projet de loi déposé l'automne dernier par François Blais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer