BEI: Coiteux accepte de nommer les enquêteurs civils

Le nouveau ministre de la Sécurité publique, Martin... (PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Le nouveau ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux.

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les nominations d'enquêteurs civils, qui avaient été bloquées par l'ancien ministre intérimaire Pierre Moreau au Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), viennent de recevoir l'aval du nouveau ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux.

Le Conseil des ministres a annoncé aujourd'hui la nomination de Marc Pigeon, un cadre du Journal de Montréal qui a longtemps couvert les affaires policières, Alexandra Marcil, une avocate qui travaillait jusqu'à récemment au Tribunal pénal international pour le Rwanda, et de David Drouin-Lê, un ancien recherchiste de la Commission Charbonneau.

Ces trois candidats avaient passé à travers tout le processus de sélection cet automne, mais leur nomination avait ensuite été bloquée par M. Moreau, qui avait demandé à ce qu'on lui soumette de nouveaux noms.

Le BEI, qui doit commencer cette année à prendre en charge les enquêtes sur les décès ou blessures graves survenues lors d'enquêtes policières, avait refusé de reprendre le processus, ce qui avait provoqué une crise entre l'organisme et M. Moreau.

La loi prévoit que le BEI doit tendre à une certaine parité entre les candidats civils et ceux qui ont été agents de la paix. Or, les candidats civils qui avaient été bloqués étaient les seuls à ne pas avoir travaillé au sein d'une organisation policière québécoise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer