Indépendance: OUI-Québec lance un plan d'action

Claudette Carbonneau aux côtés du chef du PQ,... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES PC)

Agrandir

Claudette Carbonneau aux côtés du chef du PQ, Pierre Karl Péladeau et du chef d'Option national, Sol Zanetti.

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les Organisations unies pour l'indépendance du Québec, les OUI-Québec, veulent ouvrir un débat avec tous les partis politiques souverainistes pour établir une «feuille de route» menant à l'indépendance du Québec.

La présidente des OUI-Québec, Claudette Carbonneau, estime qu'il faut s'affairer à rédiger «un plan de match clair» pour convaincre les Québécois.

En entrevue à La Presse Canadienne, Mme Carbonneau a déclaré que le Québec entre «dans un nouveau cycle» sur la question de l'indépendance. Elle dit avoir beaucoup d'espoir face à une «volonté de réorganisation qui s'affirme».

Claudette Carbonneau soutient que le contexte actuel est «stimulant», mais qu'il reste encore beaucoup de travail de sensibilisation à faire, particulièrement auprès des jeunes générations.

Elle précise que les indépendantistes devront faire preuve de «créativité» pour rassembler les gens et renouveler le discours souverainiste. En ce sens, les prochaines élections de 2018 au Québec représentent un échéancier important, une «étape majeure».

Mme Carbonneau explique que les OUI-Québec adopteront un plan d'action, de mobilisation et de promotion de l'indépendance pour 2016.

Ce plan contiendra entre autres quatre grands projets: le lancement d'une vaste campagne de mobilisation et de recrutement s'inspirant du mouvement indépendantiste catalan; la mise sur pied d'un Fonds pour l'indépendance du Québec qui pourra soutenir des projets de la société civile; une tournée régionale visant à faire la promotion de l'indépendance et la critique de l'austérité libérale; et l'organisation d'un grand rassemblement indépendantiste au début de l'année 2017.

Ce samedi, une centaine de membres des OUI Québec venant de diverses régions du Québec s'étaient réunis en assemblée annuelle au Cégep Maisonneuve, à Montréal, près d'un an après la fondation du groupe ayant succédé au Conseil de la souveraineté du Québec.

Dès le début de la prochaine année, le mouvement donnera priorité à la mise sur pied d'un Fonds pour l'indépendance du Québec visant à soutenir des projets de la société civile indépendantiste.

Outre les jeunes, les indépendantistes ont reconnu qu'ils devront amorcer un travail de persuasion auprès des membres des communautés culturelles, notamment les nouveaux arrivants.

L'ex-syndicaliste Claudette Carbonneau, qui occupait la présidence des Oui Québec par intérim, a été confirmée dans ses fonctions sans opposition.

« Je remercie les membres qui m'ont accordé leur confiance, a indiqué l'ex-présidente de la CSN. Je suis déterminée à ce que les citoyens soient au coeur de la démarche d'accès à l'indépendance », a-t-elle conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer