Partielles: la CAQ passe à l'offensive

La Coalition avenir Québec a collé des bulles... (Collaboration spéciale, Steeve Paradis)

Agrandir

La Coalition avenir Québec a collé des bulles de texte au-dessus des pancartes des candidats péquistes et libéraux.

Collaboration spéciale, Steeve Paradis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Coalition avenir Québec (CAQ) a choisi l'attaque pour tenter de faire élire ses candidats dans les quatre élections partielles: la formation politique a décoré les affiches de ses adversaires de bulles leur attribuant des propos inconfortables.

«J'suis là pour un référendum, pas pour vos jobs», fait dire la CAQ au candidat péquiste dans René-Lévesque.

«Si j'suis pas ministre, j'démissionne», ajoute - dans l'imagination de la CAQ - la candidate libérale Dominique Anglade, qui se présente dans la circonscription montréalaise de Saint-Henri-Sainte-Anne.

Thomas Verville, responsable des communications de la CAQ, «ne voit pas ça comme une campagne négative». La stratégie va «permettre aux électeurs de savoir à quoi s'attendre s'ils votent pour eux».

Du côté du Parti québécois, on réplique que les caquistes ont désespérément besoin d'attention, «ils essaient médiatiquement», a fait valoir Dominic Vallières, responsable des communications. «Ça va être cacophonique», a-t-il ajouté.

Le Parti libéral du Québec n'a pas immédiatement rappelé La Presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer