Christine St-Pierre assiste à une conférence sur la francophonie en Arménie

La ministre québécoise des Relations internationales et de... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, est à Erevan, en Arménie, où elle a assisté à la 31e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie.

Elle y a présenté les grandes priorités du Québec dans l'espace francophone, notamment en matière de «Francophonie économique».

Mme St-Pierre a profité aussi de cette tribune pour parler des initiatives et du leadership du Québec en matière de lutte contre les gaz à effet de serre alors que la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques se déroulera sous peu à Paris.

«Lorsque j'ai pris la parole, j'ai traité des actions très concrètes que le Québec prend sur cette question entre autres de la bourse du carbone bien sûr [...] et de l'électrification des transports», a-t-elle mentionné en entrevue à La Presse Canadienne.

Christine St-Pierre a également fait la promotion de la candidature de Sherbrooke pour l'organisation des Jeux de la Francophonie en 2021.

«Cette ville est prête, elle a les infrastructures nécessaires autant sportives que culturelles, le personnel, les installations d'hébergement», a-t-elle expliqué à ses interlocuteurs.

Elle a précisé que le comité responsable d'analyser les dossiers de candidature va s'amener dans la province au début du mois de novembre pendant quatre jours.

À l'approche de cette visite, la ministre n'a pas cherché à cacher son optimisme.

«Je suis très confiante», a-t-elle souligné.

Par ailleurs, Mme St-Pierre a posé un geste symbolique.

«J'ai remis au ministre des Affaires étrangères de l'Arménie, Edward Nalbandian, la motion adoptée à l'Assemblée nationale sur la commémoration du génocide arménien .... Ça a été un moment très touchant. C'était un geste qui ne coûtait rien, mais qui était très, très lourd de sens», a-t-elle souligné.

Enfin, Christine St-Pierre a brièvement abordé la question du drame survenu dans le pays voisin samedi matin.

«C'est d'une tristesse inouïe. Évidemment, il n'y a personne qui reste indifférent par rapport à ça», a-t-elle déclaré en parlant de l'attentat le plus violent de l'histoire de la Turquie qui a fait au moins 95 morts.

La Conférence ministérielle de la Francophonie fait partie des trois instances consacrées par la Charte de la Francophonie, avec le Sommet et le Conseil permanent de la Francophonie.

L'Organisation internationale de la Francophonie regroupe 80 États et gouvernements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer