ISQ: la banque de données est maintenue

L'ISQ retirera de son site Internet la mention... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'ISQ retirera de son site Internet la mention selon laquelle la Banque de données des statistiques officielles sur le Québec (BDSO) fermera le 19 août.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La fermeture d'une importante banque de données de l'Institut de la Statistique du Québec est évitée. Cette mine de renseignements sera mise à jour dès jeudi après-midi.

Le directeur de cabinet adjoint du ministre des Finances Carlos Leitao, Dominic Cormier, a confirmé l'information à l'issue d'un entretien avec le directeur général de l'ISQ, Stéphane Mercier.

«On s'en va vers un maintien de la banque de données. On a clairement laissé savoir à l'Institut qu'on n'est pas d'accord avec la décision de l'abolir. On commence à remettre des statistiques en ligne aujourd'hui alors forcément c'est qu'on a l'intention de ne pas fermer», a expliqué M. Cormier.

L'ISQ retirera de son site Internet la mention selon laquelle la Banque de données des statistiques officielles sur le Québec (BDSO) fermera le 19 août, a-t-il indiqué. «L'essentiel du message, c'est que dès aujourd'hui, on recommence. Le site sera mis à jour, et ça va être inscrit qu'on continue de travailler avec les 27 ministères et organismes pour trouver une solution à long terme». Ces ministères et organismes seront appelés à verser plus d'argent à l'ISQ pour financer la BDSO, qui entraîne des coûts d'un million de dollars par année.

L'ISQ leur avait demandé en vain de contribuer davantage au cours des derniers mois. «Un deuxième tour de roue va donner plus de résultat», a assuré M. Cormier. Il a expliqué qu'en l'absence de la BDSO, ces organismes seraient obligés de consacrer des ressources et de développer des plateformes pour diffuser l'information - surtout que certains renseignements doivent être obligatoirement divulgués en vertu de la loi. «Au final, ça leur coûterait plus cher dans les prochaines années pour mettre en place ce système-là», a soutenu M. Cormier. « On va faire le tour, avec le Conseil du trésor, pour voir comment est-ce qu'on peut attacher le financement.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer