Jacques Parizeau: son garde du corps se souvient

Jacques Parizeau et son garde du corps Victor... (Photo fournie par Victor Landry)

Agrandir

Jacques Parizeau et son garde du corps Victor Landry.

Photo fournie par Victor Landry

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le policier qui a suivi à la trace - littéralement - Jacques Parizeau pendant 10 ans se souviendra du leader souverainiste comme d'un homme authentique, «complètement à l'opposé» de son image publique de politicien distant et hautain.

«M. Parizeau mettait toute sa confiance entre les mains des personnes qui l'accompagnaient», s'est rappelé Victor Landry, ex-garde du corps à la Sûreté du Québec (SQ). «C'était un homme qui savait se mettre à l'écoute, qui était très, très humain, contrairement à ce que disent certains.»

M. Landry a assuré la protection du leader souverainiste de son arrivée à la tête du Parti québécois, en 1988, jusqu'à trois ans après son départ, en 1998. Il a traversé avec lui deux élections générales et une campagne référendaire mouvementée. Après cette défaite, Jacques Parizeau était «abattu», a déploré M. Landry.

Mais c'était «un homme exceptionnel, d'une droiture absolue», a-t-il ajouté. «Avec un sens de la loyauté» hors du commun.

Le policier à la retraite a offert ses condoléances à la famille de M. Parizeau, notamment à ses enfants Isabelle et Bernard, ainsi qu'à Lisette Lapointe.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer